En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jacques Chirac est le premier chef de gouvernement à avoir claqué la porte de Matignon. Ici face à Valéry Giscard d'Estaing, le 29 septembre 1991. Des années déjà après le partage houleux de l'exécutif, l'échange de regards ne laisse guère de doute sur les sentiments mutuels des deux hommes.
 

Les désaccords entre François Hollande et Manuel Valls se multiplient. Mais ces tensions entre le président en exercice et son Premier ministre ne font pas exception. D'autres chefs de l'exécutif, tels que Chirac et Valéry Giscard d'Estaing, sont passés par là avant eux. Avec parfois, à la clé, une démission.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Roussillon
    Roussillon     

    C'est du ...""je t'aime....moi, non plus..""....Ahhh ..la politique.!...par qui sommes nous gouvernés.?..

  • tintin
    tintin     

    Pourquoi ne le vire-t-il pas ?

    quidambofe
    quidambofe      (réponse à tintin)

    qui ???

  • proutprout
    proutprout     

    Bien sur que tous ces branleurs ne s'aiment pas,un veut la place de celui qui veut garder la sienne,mais rassurez vous toutes ces magouilles ne nous concernent pas,c'est vrai que a part faire grossir leurs comptes en banque ( tache a laquelle ils s'appliquent de tout leur coeur) il n'ont pas grand chose a faire !!! parlementaires et elus de tous bords pour la plupart payent l'ISF avez vous vu un de ces politicards aux abois aux restos du coeur !!!! moi jamais !!!!

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Pff Chirac qui fait le dur, et une fois qu'il accède au poste suprême il passe 12 ans à glander ...

  • BLACKJAK
    BLACKJAK     

    Sur la photo d'illustration on dirait qu'ils vont se taper dessus...

Votre réponse
Postez un commentaire