En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le président du tribunal correctionnel de Paris a qualifié Jérôme Kerviel, ancien trader de la Société générale, de "faussaire" alors qu'il l'interrogeait sur ses opérations fictives. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • krug
    krug     

    Les banques se doivent de mettre tout en oeuvre pour contrôler les opérations. La règlementation bancaire les y oblige !
    La société générale porte la principale responsabilité au regard des pertes financières.
    J. Kerviel a pu contourner le système en trichant parce que le système de la société générale était faillible.
    J.Kerviel le sait, la SocGEn le sait.
    La question est donc : est ce que notre justice reconnaitra le niveau de responsabilité de chaque partie dans cette affaire ?

  • pépé et les crocos
    pépé et les crocos     

    et c'est eux les faussaires pour une justice truquée , comme d'hab quand il s'agit de protéger le riche . Révoltant..

  • Plouc
    Plouc     

    Dominique "Pauthe " de la partie civile ?...
    A suivre et à rire .

  • myrtilles
    myrtilles     

    vous avez raison,c'est le pot de terre contre le pot de fer.

  • fazerline
    fazerline     

    Facile de faire porter le chapeau à un seul homme !!! Difficile de croire qu'il agit seul dans un métier ou il y a toutes une chaîne de contrôle.

    courage monsieur KERVIEL !!!!

Votre réponse
Postez un commentaire