En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le président du Sénat envisage des ajustements sur les retraites
 

PARIS (Reuters) - Le président UMP du Sénat, Gérard Larcher, a indiqué jeudi que son institution pourrait amender la réforme des retraites pour y...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • bazalte
    bazalte     

    ce que voulait sako mettre une bonne gifle à l'ensemble des ouvriers des employés des fonctionnaires en leur mettant la retraite à 62 et 67 ans ( cette bande de fainéant c'est ce qu'on entend de la part des patrons des artisants et autres)pour les femmes on peut leur dire merci c'est en faisant des enfants que les retraites seront assurées on pourrait leurs laisser le taux plein à 65 ans j'irai méme plus loin elle devrait avoir une retraite à 60 ans à taux plein apres les retraites que sako veut donner au assurances priveésces petis copains ) viendra le tour de la secu et de l'enseignement

  • khalisse
    khalisse     

    A quoi sert cette assemblée de vieux qui ne fait qu'entériner les décisions qui ne lui appartiennent pas.C'est juste un moyen de cumiler ou de finir tranquilement ses vieux jours tout en cumulant les avantages et privilèges de la fonction .Il faut juste supprimer cette assemblée qui ne fait pas son boulot de reflexion et de propositions constructives.

  • minomvf4
    minomvf4     

    Concernant la retraite, j’ai commencé à travailler en 1972. Je suis dans la même entreprise depuis 1977, une usine de produits chimiques. Le travail de manutention représentait de grandes quantités de fûts de deux cent dix kilos qu’il fallait manipuler et vider,des tonnes de sacs à additionner dans des bacs de fabrication ainsi que des centaines de marches à monter pour aller sur les plates-formes et dans des conditions très difficiles :l’été dans des ateliers où la température avoisinait les quarante cinq degrés dans les vapeurs chimiques des produits fabriqués,l’hiver dans le froid avec les tuyauteries qui gelaient qu’il fallait chauffer avec un tuyau de vapeur pendant des heures.Il serait bien trop long de vous raconter toutes les taches pénibles que j’ai pu accomplir ainsi que mes collègues pendant toutes ces années. J’ai fait les quarts continus (trois-huit), matins, nuits, après-midi, jours fériés, samedi et dimanche pendant vingt-huit ans. La société pétrochimique dans laquelle je travaille fabrique des additifs pour huiles et peintures, est leader mondial dans ce secteur et possède une santé financière extrêmement prospère. J’ai manipulé jusqu’en 1989 une grande quantité de produits toxiques.

    Depuis 2 ans je suis en arrêt maladie à cause d’un cancer. Nous avons perdu plus de vingt -deux collègues en moins de 25 ans à cause de cette pathologie sous de diverses formes. Tous ont travaillé en unités de production. Quant à nos collègues qui ont eu la chance de partir à la retraite nombre d’entre eux n’en ont pas profité longtemps J’ai l’intime conviction que mon problème de santé est lié aux produits chimiques que j’ai utilisés pendant toutes ces années. Je ne pense pas bénéficier de la retraite car la génération à laquelle j’appartiens compte plus de personnes malades que celle de nos parents. J'ai un peu plus de cinquante-quatre ans, je ne sais pas quel sera mon avenir. J'ai commencé à travailler à seize ans, donc trente-sept ans de cotisation pour une retraite dont je risque de ne jamais profiter. Parmi les personnes qui travaillent sur la réforme de la retraite, qui possède une expérience du milieu du travail manuel? Les travailleurs postés auront-ils le statut de la pénibilité ? Je me souviens de la difficulté du travail en quart que rencontraient mes collègues qui approchaient l’âge de la retraite. Je vais peut-être devoir retravailler pour obtenir une retraite décente ou peut-être mourir au travail. Avec l’expérience que je possède,je suis prêt à vous aider en faisant partie d’un groupe de travail sur la pénibilité dans ce secteur d’activité.Dans un journal télévisé,vous avez annoncé que Monsieur Le Président de la République souhaite de continuer d’approfondir la notion de pénibilité.

    L’argument de l’augmentation de l’espérance de vie qui justifierait l’allongement du temps de cotisation me conduit à vous faire partager mon histoire personnelle. Ma mère de 87 ans est dans un fauteuil roulant, atteinte de la maladie d’Alzheimer. Elle réside dans une maison de retraite depuis 2005, ne me reconnaît plus et me vouvoie à chacune de mes visites. Il serait bon de voir comment nos personnes âgées finissent leur vie dans des établissements où ils attendent la mort. J'invite les Politiques à se rendre dans ce genre d’établissement pour comprendre les méfaits de la recherche de la longévité à tout prix et l’intérêt de pouvoir bénéficier d’une retraite à un âge où l’on

  • MASTERPRO
    MASTERPRO     

    traduction de monsieur larcher = au vu de la situation nous allons donner du grains a moudre au peuples histoire de les calmes un peu un peu de vaseline ca fait pas de mal.....

    en faite il faut changer tout changer
    o français militer avec moi pour une nouvelle république avec une nouvelles assemblée ou le gvt defendrait devant des français choisi dans "l'annuaire" (lol) voterai les reforme et loi si elle lui parraissent honête et franche et surtout sensé

  • BLUFF
    BLUFF     

    Monsieur Larcher...Merci de différer l application de cette mesure injuste dans le contexte actuel...Reportez la à 2025 ...pour diminuer le nombre de femmes et les "piégés " et leur laisser le temps de s organiser.
    Puisque le financement n est assuré que jusqu à 2018...cela doit etre jouable de reporter cette mesure 65/67...Il serait d ailleurs judicieux de reprendre le dispositif Fillion de 2003 avec incitation aux seniors ( les 1,25 % par trim suppl)..et de l accentuer pour ces populations pour qu il restent au trail ce qui compenserait les pertes de recettes du 65/67....Pendant une période intermédiaire portez ces 1,25 % à 2 % et vous verrez que beaucoup de problèmes se régleront ..par des Séniors au boulot ...En finançant ces 0,75% par les entreprises er corps d état .
    Merci

  • Moqueur
    Moqueur     

    Départ à la carte dès le nombre d'annuités validées (41 ans actuellement) est atteint... Et plus de distingo entre trimestre validé et cotisé (c'est du foutage de gu....) Retraite complète dès 65 ans... Et ceux qui veulent continuer et "mourir à la tache" le fasse sans obliger les autres à faire comme eux...

  • Dietrich
    Dietrich     

    Comme aurait dit Coluche ajustement,rien que le mot m'amuse.Combien de ces sénateurs où députés ont eus des ampoules aux mains où des problèmes de santé dus aux horaires aypiques.Le travail de nuit réduit l'espérance de vie de 7 ans mais rien n'est annoncé pour ces métiers.Que l'on écoute un peu plus la médecine du travail et les gens qui font des métiers difficiles et non pas les donneurs de leçons assis derrière un bureau.

  • svcr
    svcr     

    et puis c est tout !!!

  • Fouduroi
    Fouduroi     

    M le Président,il y a bien longtemps que vous avez sauvé tous les avantages liés à votre (bonne) retraite,le Sénat est comme le reste des élus droite et gauche confondue aux ordres de Sarkozy alors sauf pour AVOIR encore plus les ajustements que vous pourriez présenter ne régleront pas l'injustice de cette réforme,vous êtes trop fin politique pour oser affronter le DIEU de SARKOSY.

  • Pierre 6285
    Pierre 6285     

    Voyons, Monsieur Larcher, vous avez votre bâton de Maréchal,découvrez enfin qu'à votre âge le silence est d'or.

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire