En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Premier test social pour le gouvernement ayrault
 

Premier sommet social entre les partenaires sociaux et le gouvernement aujourd'hui à Matignon. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, consultera ce mardi un à un les syndicats et le patronat. C'est la première étape de sa "méthode" de "démocratie sociale".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

97 opinions
  • nanard21
    nanard21     

    Des syndicats de gauche rencontre un GVT de gauche une réunion entre copains.

  • prestige83
    prestige83     

    On croit réver!!!A quoi ressemblait ce 1er test social ? au même que le dernier test avec l'ancien gouvernement. Les partenaires sociaux toujours les mêmes qui ont foutu la France en l'air. C'est ces délégués syndicaux qu'il faut virer, quand on pense qu'une poignée de gens décident pour des millions de Français.Qui va enfin comprendre qu'on a pas besoin de ces gens.

  • luis attaque on air
    luis attaque on air     

    Aïro va leur dire ce qu'ils veulent entendre et attendre...ce sera un succès formidable pour les journaleux...juste avant les législatives du mois de juin....comme notre nain boutonneux ce soir sur la 2, la télé enchaînée....les législatives...ils nous prennent pour des demeurés plus qu'on est non ?

  • luis attaque on air
    luis attaque on air     

    Maintenant l'horizon grec se profile avec sa tragédie grecque ! ;o(

  • luis attaque on air
    luis attaque on air     

    suis ok avec vous laissez les futurs cocus de la gôche de se féliciter leur nain boutonneux avec son gouvernement cla...nique les pauvres hères asistés on verra dans quelques "mois président de la ripoublique je"....^^

  • cloclo1612
    cloclo1612     

    avant de critiquer toujours ump et le fn regatrdez dans votre partie le nombre de personnes qui ont été condamnés , alors arrétez de cracher sur les gens nous sommes autant respectable que vous

  • jojo1313
    jojo1313     

    Décidément la droite ne sait vivre que dans le passé peu glorieux.

  • barbo
    barbo     

    Nous arrivons aux promesses des socialistes qu'ils ont faites pour être élus par une catégorie de Français qui ne veulent faire aucun effort pour que le pays se redresse. Le PS et les syndicats vont se confronter pour permettre de partir en retraite avant l'âge légal, destiné aux personnes ayant travaillé sans interruption depuis leur plus jeune âge : voilà ce qu'a promis le candidat Hollande, et ce dont commenceront à discuter en fin de semaine les syndicats, le patronat et la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine. C'est la définition même du dispositif des "carrières longues"instauré en 2003 par François Fillon ! La "mesure d'urgence" promise par le nouvel exécutif consiste donc, ni plus ni moins, à étendre ce dispositif à ceux qui ont commencé à travailler à 18 ou 19 ans (jusqu'ici, c'était 17 ans au plus tard).
    Evidemment, le PS a soigneusement évité d'exposer ainsi les choses pendant la campagne. Politiquement, il était compliqué de présenter aux Français, comme seule promesse concrète en matière de retraite, le renforcement d'un système mis sur pied par le premier ministre de Nicolas Sarkozy ! Mais, l'élection désormais emportée, il devient inutile de tourner autour du pot. Le nouveau chef du gouvernement, Jean-Marc Ayrault, a explicitement reconnu la semaine dernière sur RTL qu'il s'apprêtait à élargir la mesure Fillon.
    Cet aveu donne deux indications. D'abord, sur les contours précis du retour partiel aux 60 ans que le gouvernement s'apprête à décréter. Dès le début février, pour en bénéficier, il faudrait avoir "cotisé" 41 annuités, et non pas simplement "validé" comme cela suffit pour obtenir une pension à taux plein. Ce qui laisse de côté, notamment, les périodes de chômage et de congé parental, et les huit trimestres "offerts" aux mères de famille pour chacun de leurs enfants. En réalité, le dispositif Fillon comporte déjà deux exceptions: les congés maternité et maladie (dans la limite de 4 trimestres sur toute la carrière) et le service national, considéré comme des trimestres cotisés. Ces deux exceptions seront forcément reprises dans la nouvelle mouture.
    Le gouvernement croise les doigts pour que les estimations qu'il est en train de faire réaliser par les caisses de retraite montrent que, ainsi calibré, le système bénéficierait à moins d'assurés que prévu initialement (150.000 personnes supplémentaires soient un quart d'une classe d'âge environ). Cela lui permettrait de faire un geste supplémentaire, par exemple en direction des mères de famille ou des seniors au chômage, sans dépasser l'enveloppe envisagée (un milliard d'euros supplémentaires chaque année jusque 2017). Il devrait avoir la réponse dans les jours qui viennent.

    Le deuxième enseignement porte sur la «vraie» réforme des retraites, dont le coup d'envoi doit être donné au second semestre. En reprenant à son compte les «carrières longues», le PS valide implicitement le principe même de la réforme Fillon de 2003, qu'il avait tant combattue : un allongement de la durée de cotisation, proportionnel à celui de l'espérance de vie. Il confirme que c'est cette piste qu'il privilégiera lorsqu'il s'agira de faire de nouveaux efforts pour équilibrer les régimes de retraite. Sur ce point, sa conversion date de 2010, lors de la préparation du projet socialiste. C'est la CFDT qui se plaît aujourd'hui à souligner ce revirement. En 2003, elle avait accepté ce principe d'allongement de la durée de cotisation en échange, justement, du dispositif carrières longues. Ce soutien lui a coûté cher en adhérents. Les autres syndicats ont hurlé à la trahison. Et à l'époque, le Parti socialiste s'est bien gardé de la soutenir !

  • jojo1313
    jojo1313     

    Lire, se documenter est impossible pour vous au FN il faudrait réfléchir par soi même et non vomir indéfiniment.

  • CQFD aux Français
    CQFD aux Français     

    ... la vague bleu arrive !!!!

Lire la suite des opinions (97)

Votre réponse
Postez un commentaire