En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Valérie Pécresse était l'invitée de BFM Politique.
 

Alors que Manuel Valls est en déplacement en Israël, Valérie Pécresse a estimé ce dimanche qu'il aurait mieux fait de rester en France, qualifiant la démarche de purement politicienne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • jjpbl
    jjpbl     

    2) Macron, ou les grandes banques directement au pouvoir !
    Valérie Pécresse laisserait faire idem. … Il faut certes surveiller nos élus, et voici sur quel point : sont-ils des représentants directs des banques internationales ? Les autres élus, pas trop peureux, pourraient alors s’élever contre le point suivant : la philosophie keynésienne des banques, et leur manipulation de base.
    La doctrine bancaire actuelle est celle de Lord Keynes, économiste et écrivain anglais (1883 - 1946). C’est « Créez des besoins ». Dit autrement, créez un manque impérieux de biens nécessaires à la survie ; créez la nécessité ( contrainte qui pousse à agir ou à subir), et laissez croire ou espérer citoyennes et citoyens qu’ils peuvent accéder à la prospérité ou à une qualité de vie correcte..

  • jjpbl
    jjpbl     

    1) Si les sortants n'ont pas réussi au pouvoir, les candidat(e)s manquent d'idées aussi. Valérie Pécresse aussi.
    Macron ou Valls vont-ils remonter la France, qu'ils limitent ou non les licenciements ou les gros salaires ? Même s’il y a abus, ce dernier sujet est une dérobade pour masquer de l’incompétence incompétence
    Le tour de passe-passe des financiers (dont Macron fait partie ) est d'avoir restreint la masse monétaire française en circulation, en supprimant la planche à billets qui permettait de l'augmenter quasiment gratis ; cette planche nous a permis de connaitre cet âge d'Or entre 1945 et 1974, les fameuses Trente glorieuses ; avec le contrôle des prix, elle permettait à tous ceux qui travaillaient d'augmenter leur salaire et pouvoir d'achat. Et surtout elle permettait d'assurer des liquidités gratuites aux nouveaux venus sur le marché du travail mors de l‘augmentation de la population. Ce fut une « brillante » idée de Pompidou, qui venait d'une banque internationale bien connue. Elle fut mise en application en 1974, et l'État français emprunte depuis sur les marchés financiers : on ne s'en est jamais remis. La prospérité économique fut brisée net : il faut sans arrêt rembourser l'argent qui manque dans le circuit…au grand bénéfice des banquiers internationaux.

  • iamagic
    iamagic     

    Bien évidemment! ll n'y a jamais eu de pilote dans l'avion! Tout au long de ce mandat ils n'ont penser qu'à se servir , à profiter des avantages que leur postes leur offraient, et ça continue: voyages avec leur proches, failles décomposées, puis recomposées

Votre réponse
Postez un commentaire