En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Daniel Cohn-Bendit fait partie des signataires
 

Les 40 signataires de l'appel réclament une primaire à gauche en même temps que celle de la droite, au mois de novembre.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • iamagic
    iamagic     

    Qd on pense que Cohn Bendit a violé des gosses!!c'est du beau monde qui n'a aucune conscience, ça demande la nationalité français parc qu'en Allemagne on en veut plus, ça vient travailler sur Europe1 tous les matins!! Heureusement que je n'écoute JAMAIS cette radio!!

    roperc'h
    roperc'h      (réponse à iamagic)

    moi aussi ce bonhomme me dégoute , Bravo Europe 1 vous savez les choisir

  • Loubencat
    Loubencat     

    Il ne faut pas vendre la peau de l'ours.............

  • grognon
    grognon     

    pas d'accord, le candidat légitime est Hollande, il est sûr de faire perdre la gauche, c'est pour cela ne le changer pas.

    LILLOIS
    LILLOIS      (réponse à grognon)

    TAUBIRA serait pas mal non plus

  • Loubencat
    Loubencat     

    Lorsque l'on a abandonné le septennat on a en fait sapé les bases de la 5ème république et maintenant on organise des primaires alors que dans l'esprit de la 5ème c'est le premier tour de l'élection qui sert de primaire.
    C'est encore un coup de canif de plus à cette république qui va finir par en mourir
    On aurait dû voter pour un septennat non renouvelable .....
    Les verts plaident pour des primaires pour se redonner une visibilité médiatique. En effet Duflot et consorts totalement absents de la COP21 ne représentent plus rien notamment sur le plan électoral
    Ils sont irrémédiablement finis car ils sont dans des comportements d'apparatchiks qui ne pensent qu'à leur carrière. C'est totalement dépassé et c'est ce que les français exècrent de plus en plus

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    "et non pas qu'il nous soit imposé d'en haut" … comme Notre Dame des Landes ?

    Loubencat
    Loubencat      (réponse à Manguifirek)

    Notre Dame des Landes n'est pas un projet imposé d'en haut comme vous dites .......mais bien par les assemblées territoriales que les habitants de cette région ont élues
    Ce projet a fait l'objet d'un certain nombres de recours légaux et ce n'est pas cinquante gros tracteurs qui vont empêcher l'application du droit
    La démocratie ne peut à tout moment être prise en otage par des intérêts particuliers

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    "pas impossible mais peu probable" … comme la baisse du chômage et de la pauvreté ?

  • dani42
    dani42     

    Quand je pense qu'il vient de devenir français.

  • colt13
    colt13     

    ou est mon commentaire

    roperc'h
    roperc'h      (réponse à colt13)

    bienvenue au club aussi

    MOA01
    MOA01      (réponse à colt13)

    bienvenu au club

  • dani42
    dani42     

    Quand je pense qu'il vient de devenir français.

  • paul de Bordeaux
    paul de Bordeaux     

    LE MOMENT EST VENU DE DIRE CE QUE J'AI VU : — Ah, c'est sûr que c'est plus la baguette sous le bras et les
    contrats à vie ! C'est la mobilité, le foot bouge ! Comme la
    société I
    — Hélas, il bouge dans le mauvais sens à cause de l'Europe et
    du sinistre arrêt Bosmani ! On désincarne les clubs.
    — L'arrêt Bosman, je l'incarne ! Le droit des travailleurs à la
    mobilité intégrale.
    — Finalement, tu es un libertaire... libéral ?
    — Oui, bien sûr...
    — Et... un bourgeois...
    — Oui, je suis un bourgeois !
    — T'as bien changé depuis 68.
    — Non, tu te trompes. Je n'ai pas changé. On se retrouve avec
    les libéraux, on ne veut plus de frontières dans le monde, plus
    d'États ; eux non plus.
    — Finalement, tu as eu un fils spirituel, c'est Giscard. — Et le MEDEF...
    — Donc, tu es pour le Marché, pour les patrons...
    — Ils m'ont invité à leur Université d'été, sur le campus de
    Jouy-en-Josas : ils étaient trois mille patrons en chemisette à me
    demander si le capitalisme était moral. Je leur ai répondu : Ça
    ne m'intéresse pas. Arrêtez ! Laissez ça aux cur

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire