En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
François Hollande a perdu 6 points de popularité en un mois
 

En un mois, le chef de l'Etat perd 6 points de popularité. Désormais, 53% des Français ne lui font pas confiance.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

70 opinions
  • alhzy
    alhzy     

    "on ne peut pas faire d'une bourrique, un cheval de course". HOLLANDE a été élu grâce aux journalistes qui lui ont fait sa publicité alors qu'ils savaient pour la plupart qu'il était totalement nul et mou. On va droit dans le mur. Une baisse de plus en plus du pouvoir d'achat mais aucune économie.

  • orleans
    orleans     

    Cela ne m'étonne pas il avait dit qu'il ferait la guerre contre la finance mais pour l'instant c'est les classes populaires et moyennes qui paient et maintenant il s'attaquent aux retraités, aucune promesse tenue il ne va pas faire long feu ce président qui ne sait pas ce qu'il dit et change d'avis comme de chemise

  • richard
    richard     

    qu'imparte avant que cela soit fait par les français

  • hcaz
    hcaz     

    Et ce n'est pas fini.

  • valeriebelle
    valeriebelle     

    "La cote dutandem"...........seulement voilà pour avoir une "COTE" -encore faut il EXISTER!-cherchez l'erreur?

  • ABC92
    ABC92     

    Et si et si, et si ?... tous nos politiques de gauche comme de droite tenaient une infime partie de leurs promesses électorales, nous serions un peu moins con de nous renvoyer la balle à travers des commentaires !!!

  • Lyautey
    Lyautey     

    Pour la fin de votre commentaire ça c'est déjà fait !

  • Etrange
    Etrange     

    «L'Élysée ne commandera plus de sondages», promettait François Hollande en avril dernier. Un engagement confirmé, une fois le socialiste élu, par le secrétaire général de l'Élysée, Pierre-René Lemas. Des promesses qui témoignaient de la volonté du «président normal» de rompre avec la frénésie sondagière de Nicolas Sarkozy, qui a commandé pour 9,4 millions d'euros de sondages au cours de son quinquennat. C'était sans compter sur une rentrée difficile. Confronté à une baisse de popularité, François Hollande renoue avec les enquêtes d'opinion, quitte à renier un engagement de campagne.

  • SEBASTIENJ
    SEBASTIENJ     

    Voilà... 1 300 000 Français ont fait la différence en mai 2012.... On part à la catastrophe pour 1 300 000 voix... Cela serait amusant de faire payer uniquement ceux qui on voté pour Hollande ??? Non !!! J'imagine déjà la scène: T'as voté pour qui ? ... Pour Sarko... Bon passe........ Et toi t'as voté pour qui: Hollande.... Bon casque !!!!!

  • SEBASTIENJ
    SEBASTIENJ     

    Ce sont les débuts d'Alzheimer !!!! Troubles de la mémoire immédiate, incohérence, désorientation temporelle...

Lire la suite des opinions (70)

Votre réponse
Postez un commentaire