En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pierre Moscovici
 

Après la mobilisation des "pigeons", le gouvernement recule. Le Medef attend de voir avant de crier victoire.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

33 opinions
  • jype20
    jype20     

    Comme dit son président: "Il apprend son métier". (mdr)

  • optimiste
    optimiste     

    les décisions de ce présent gouvernement sont systématiquement désastreuses pour tout le pays...

  • Uriah
    Uriah     

    Le tiercelet ??? Faucon ou vrai ??? ;o)))

  • valgego
    valgego     

    Même pas foutu d'abattre un pigeon ,Il va se rabattre sur les tiers ,ce laid !,comprenne qui pourra .

  • mkxbzr
    mkxbzr     

    Que nos politiques n'aient une connaissance que très vague des mécanismes intimes des entreprises, moteur de l'économie qu'ils ont pour mission de piloter, n'est certes pas rassurant. Ce qui me donne confiance, c'est notre capacité, à nous entrepreneurs, à innover et à créer parce que nous croyons en notre avenir.

    Etre entrepreneur, c'est d'abord avoir la foi. Foi en soi, en sa capacité à faire aboutir ses idées, à fédérer une équipe et à permettre au talent de s'exprimer. C'est avoir la foi au point d'accepter tous les sacrifices : renoncer à une "carrière", mettre son patrimoine en jeu, travailler sans jamais compter. C'est avoir la foi aussi dans un avenir qui permettra de se payer en retour de tous ses efforts.

    Le mouvement des Pigeons Entrepreneurs, soit-il excessif, caricatural, ou même politisé (ce que je ne crois pas), montre une chose importante : en agissant dans l'urgence nos ministres ont (failli) cassé cette foi.

    Ce qui me choque le plus, c'est l'amalgame fait, peut-être pour faire croire que les promesses intenables sont tenues, entre le capital qui sert à investir et entreprendre, et le capital qui sert à constituer une rente et à "détourner" les profits. C'est la confusion entre le monde des entrepreneurs et celui des "financiers" .

    L'entrepreneur à besoin de capital : pour investir dans un projet, une équipe, des moyens de production, l'achat de matière première, etc. Le capital sert à créer de la valeur. Valeur qui est redistribuée aux salariés (pas assez), aux actionnaires (qui ont pris un risque personnel en accompagnant l'entrepreneur), à la collectivité qui perçoit des impôts et prélève de quoi assurer notre système social, et évidemment, à l'entrepreneur lui-même.

    Le "financier" apporte du capital à des entreprises déjà établies, au mieux dans l'objectif de s'assurer un rendement, au pire, pour piller les ressources de l'entreprise, souvent au détriment des salariés.

    Alors à trop décrier le "capital", M. Hollande et son gouvernement entretiennent la confusion, et le "bon" capital est mis dans le même sac que le capital "voyou". Je leur demande donc deux choses :

    1. cesser ce discours démagogique, destiné à calmer une partie d'un électorat déjà déçu.

    2. réfléchir enfin à des mesures équilibrées et justes.

    Nous entendons l'urgence. Il faut passer par des solutions douloureuses. Mais douloureux ne veut pas dire stupide !

    Par exemple, augmenter l'imposition des actionnaires lorsqu'ils perçoivent des dividendes, tout en réduisant l'impôt sur les sociétés, et en encourageant d'avantage (une niche ???) la participation et l'intéressement des salariés, et bien évidemment l'investissement, serait certainement un moyen de favoriser le capital (et les entrepreneurs) créateurs de croissance et de richesse, au détriment du "capital" qui asservit notre pays et notre économie.


    Voila qui redonnerait peut-être la foi ....

  • biendici
    biendici     

    Trop tard!
    Un chef doit savoir anticiper, ce n'est pas le cas de ce ministre...

  • passo
    passo     

    de l'enfumage total!!!! ils vont "" bidouiller"" quelques éléments! c'est tout! pour faire croire qu'ils ont bien agit!!! pour l'opinion publique! c'est tout!! par contre la csg; les impots, la hausse des produits de premieres necessité; le chauffage; LA taxe pour les retraités, et on ne parle meme pas du chomage! ils font quoi?

  • antimegane
    antimegane     

    et pour les retraites il fait quoi

  • Wilcan06
    Wilcan06     

    ..."D'accord, vous n'avez pas été consultés avant de rédiger le texte" Moscovici et Cahuzac, dans leur œuvres devant les patrons d'entreprises!... Hollande avait dit et répété, et continue d'ailleurs, qu'aucun texte ni aucune loi ne serait soumise au vote sans une concertation préalable avec tous les acteurs concernés...ENCORE UN MENSONGE DE CAMPAGNE DU PRÉSIDENT HOLLANDE... Hollande ne consulte,que ses camarades socialos, en France comme en Europe!... IL N'EST PAS PRÉSIDENT, MAIS CHEF DE PARTI, comme auparavant.

  • Joff
    Joff     

    Le gouvernement ne recule pas pour l'instant, ou très peu, contrairement à ce qu'ils disent devant les journalistes. Ils essaient plutôt de nous enfumer avec des adaptations partielles sur la plus-value, en espérant faire oublier le reste, la taxation des auto-entrepreneurs, la refiscalisation des heures supplémentaires, la fameuse taxe-loyer "après emprunt" pour les propriétaires, la taxation des retraités, etc.

Lire la suite des opinions (33)

Votre réponse
Postez un commentaire