En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Philippot: "Je ne vois pas pourquoi on cacherait les horreurs de Daesh"
 

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • douxréveur
    douxréveur     

    hollande attaque l'honneur de français!!
    comparer 7 millions de français à daesh!!
    faut oser!!
    hollande ose tout...
    quelques photo pour lui rappeller qui est daesh!!
    c'est sur le choc des photos...
    çà à leur a fait mal aux sossoss!!!

  • jean0732
    jean0732     

    Monsieur philippot, pas très franc du collier en ne faisant que s'écouter parler.

  • Jojobo
    Jojobo     

    extrait de l'article "Quand la liberté de la presse cède le pas à des intérêts politiques." de Stefan Haderer est un anthropologue socio-culturel et politologue autrichien.
    chercher le titrepou lire l'article complet
    .......
    Il ne faut pas confondre l’interdiction de la censure avec l’interdiction de la pensée idéologique. Les élites politiques et économiques ont repéré depuis longtemps le pouvoir des médias, bien avant que le philosophe français Michel Foucault s’en soit préoccupé de façon scientifique. Et ils savent s’en servir. Des éditoriaux contraignants de l’équipe de rédaction détournent les médias de leur mission, les soumettant à une ligne d’orientation politique fixée au lieu d’informer la société. Ce sont les élites, les groupes de pression économiques et les partis qui en profitent. Pour les lecteurs, il ne reste donc pas grand-chose d’objectif et d’authentique dans les articles et les reportages et les commentaires.

    On cherche à conquérir les esprits par de belles paroles qui n’ont rien à voir avec la réalité quotidienne et à les orienter vers des objectifs géopolitiques. Qu’il s’agisse du «Printemps arabe», du «Maïdan» ukrainien ou des slogans du genre «Je suis Charlie» ou «Bienvenue aux réfugiés» qui sont diffusés d’un instant à l’autre par les médias sociaux – on tente par là d’imposer une (pseudo) morale à la masse de la population. Une population qui généralement ne connaît rien des relations établies dans ces domaines et ne doit surtout pas les connaître.
    .....

  • tranpoline
    tranpoline     

    MAIS OUI juste leur faire un peut de publicité ces pauvres persécutés ....tient d'ailleursje remarque une similitude supplémentaire avec ceux de l'extrème droite , cela doit être a la mode, la persécution aujourd’hui

  • Jojobo
    Jojobo     

    excellent Philippot face à la polie , nœud de mauvaises herbes !

  • librepenseur
    librepenseur     

    Il y a que en France que le role des journalistes, c'est de cacher.

  • lacontesse
    lacontesse     

    le 1er mai 1995, Brahim Bouarram est jeté dans le Seine par des militants sortis des rangs de la manifestation du Front national. Le Marocain de 29 ans, père de deux enfants, meurt noyé.

  • bignol
    bignol     

    eh oui justice ou parodie de justice comme l indignation a sens unique?

  • yvonne
    yvonne     

    Je pense que les politiques qui nous gouvernent, même s'ils ne sont pas responsable, pensent que de faire voir ces photos peuvent donner envies de voter FN, car ils ont été incapable d'arrêter cela, a mon avis après janvier il aurait du y avoir beaucoup plus de vigilence, et le problème est là !!!

  • sortilege
    sortilege     

    on ne fait pas un tel cinéma quand les jt nous montrent des charniers !!!!!!!

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire