En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le gouvernement a décidé d'apporter son soutien à une offre de reprise égyptienne pour la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne, en Seine-Maritime.
 

Le gouvernement et le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, ont fait connaître jeudi leur préférence pour l'offre égyptienne pour la reprise de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne. C'est le tribunal de commerce de Rouen qui devra trancher dans les prochaines semaines.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • tata yoyho 999
    tata yoyho 999     

    Tes pauvres compatriotes n'ont aucune tunes dans leur poche....Sans les arabes ton destin est est entre 4 planches suite a une grosse famine....A moins que toi et ta grande bouche pose le pognon sur la table pour devenir le patron. MERCI LA QATAR ET BIENVUENUE AUX INVESTISEUR ETRANGERS

  • fabie24
    fabie24     

    hollande a déja fait un pret de 50 millions d'euros à l'égypte ,combien va t'il encore donner avec nos impots à ce repreneur pour avoir la paix sociale et gonfler le torse , je ne m'inquiéte ces amis médias nous le crieront pendant une semaine ,il gagnera des points pour les sondages

  • camp71
    camp71     

    des bureaucrates,ils n ont jamais fait de commerce,ils affichent leur preference,sur que les egyptiens pas betes vont faire participer l etat un max,de toute façon la reprise n est pas viable,d un coté ont veux mettre une pastille verte contre les particules diesel,et de l autre coté ont va financer une raffinerie qui produit du diesel ,carburant que seul la France consomme,

  • guiloune
    guiloune     

    Les islamistes exrêmistes égyptiens, ont trouvé la parade avec PETROPLUS pour s'introduir en France. Voila l'intérêt égyptien et rien d'autre. Dans quelques mois nous en reparlerons....c'est comme le printemps arabe, c'était ni plus ni moins le "PARADIS" et aujourd'hui, ils sont tous au bord de la guerre civile. Du rêve comme le Bléreau Hollande!!!

  • caton l'ancien
    caton l'ancien     

    Rester allonger, au calme, et boire frais... Ça va passer...

  • caton l'ancien
    caton l'ancien     

    Participation minoritaires ça peut aller jusqu'à 49,99% du capital dans une installation vétuste non rentable. Le "soutient" va consister en combien de millions d'euros qui vont s'ajouter à la dette de la France pour maintenir artificiellement ces emplois ? Car c'est bien de ça dont il s'agit! D'autant qu'on peut douter du sérieux d'un repreneur qui se manifeste dans la dernière demi-heure d'une procédure qui traine depuis des lustres... Et pourquoi eux et pas les autres ? Parce qu'il y a plein de grandes gueules syndicales et que l'égo d'Arnaud a besoin d'être astiqué ?

  • NPA
    NPA     

    Philippe Poutou Le candidat du NPA a reçu « 20 Minutes » hier

    Jusqu'en mars, Philippe Poutou, ouvrier à l'usine Ford de Mérignac (Gironde), n'a que deux jours par semaine de disponibilité pour trouver 500 signatures, rencontrer les Français et répondre aux médias. Hier, il a reçu 20 Minutes au siège du NPA à Montreuil.

    Dimanche au Bourget, François Hollande a eu des paroles fortes contre la finance, y croyez-vous?
    Il était obligé d'apparaître comme quelqu'un qui se situe à gauche. Ce ne sont que des déclarations et ce qui compte, c'est la politique qui sera menée. Ce discours anticapitaliste, Sarkozy aurait pu le prononcer. Il faut que Hollande dise quelles mesures il prendrait. Là, c'est un discours sans engagement précis. Ce n'est pas rassurant, mais pas surprenant non plus : le PS s'inscrit totalement dans la logique libérale.
    En cas de second tour entre le PS

    et l'UMP, quelle serait votre attitude ?
    Sur la dette, les déficits, le coût du travail, la mondialisation, le PS et l'UMP se retrouvent. Mais on souhaite que Sarkozy et sa bande dégagent. On fait la distinction. En cas d'élection du PS, le problème fondamental ne sera pas réglé : on aura toujours une politique libérale, qui sera juste peut-être un peu moins antisociale. Tout est dans la nuance, alors qu'il y a une urgence sociale. Le NPA et la LCR auparavant ont toujours pris position au second tour. Ce sera pareil cette année.
    Vous étonnez-vous que les plans

    de rigueur ne provoquent

    aucune grande manifestation ?
    D'un côté, la droite et le Medef mènent leur bataille et en face, on a des mollassons. Je ne parle pas que du PS, mais aussi des directions syndicales. Quel est leur intérêt d'aller au sommet social ? Ils auraient dû le boycotter. Leur participation affaiblit la résistance.
    Que proposez-vous pour empêcher l'hémorragie des emplois industriels?
    On est pour l'interdiction des licenciements et des délocalisations. Réquisitionnons les entreprises qui veulent délocaliser. Que l'Etat prenne ses responsabilités en assurant la continuité de l'activité. Et s'il ne joue pas ce rôle protecteur, discutons de l'expropriation par les salariés. C'est ce que veulent faire les salariés de Fralib à Marseille. Nous financerions tout cela par un fonds qui serait alimenté par les grosses entreprises capitalistes. Stoppons le paiement des intérêts de la dette, qui coûtent 48 milliards par an, revoyons la fiscalité en remettant l'impôt sur les sociétés à 50 %. Total ne paye même pas d'impôts… Finis les cadeaux fiscaux. Il faut faire basculer le pognon vers les plus pauvres.
    Pourquoi l'extrême gauche ne parvient-elle pas à capter cette colère?
    On peut dire que le message n'est pas passé. Le problème est que la crise fragilise le tissu social. Il faut se battre ensemble. Tout se désagrège : les services publics, les syndicats, les associations, et l'individualisme l'emporte. A écouter l'UMP et le FN, ce sont les immigrés et les ouvriers qui sont responsables de tout. Très peu de gens leur expliquent que c'est le capitalisme qui est fautif. Ce ne sont pas nos petites voix, celle d'Artaud et la mienne, qui font contrepoids.
    Et, du coup, le FN attire les ouvriers...
    Ça fait mal. Comment le FN a-t-il réussi à faire croire qu'il s'intéresse à eux ? Dans le désespoir, il y a l'attente d'un sauveur. Pourtant, Le Pen n'est pas différente des autres. Elle est une pro de la politique, riche, qui fait dans la démagogie sociale. C'est de l'escroquerie.
    Regrettez-vous de ne pas vous être allié avec le Front de gauche ?
    Oui. Mais il y a des divergences que l'on ne peut pas effacer. Mélenchon pense que l'on peut travailler avec le PS. Pas nous. Une nouvelle gauche plurielle serait catastrophique. Retrouvons-nous au moins sur des combats, dans la rue. Car le favori PS n'apportera pas de solutions.
    Où en êtes-vous des 500 signatures?
    Nous en avons 371. Nous sommes dans le même timing qu'en 2002 et 2007. Nous passons notre temps à convaincre les maires PS de passer outre les consignes de leur parti pour ne pas nous donner nos signatures

  • nlfn
    nlfn     

    Le Pen, une arnaque francaise



    Conspué sur sa gauche par "l'esprit public" de Jacques Bompard,brocardé sur sa droite par ses kapos historiques, Le Pen règle ses différends comme à l'accoutumée: en fonçant dans le tas.

    Ses propos pseudos désinvoltes sur l'Occupation, son négationnisme larvé, ses calembours douteux publiés dans Rivarol rentrent dans sa stratégie d'"exaspération des troupes". Le Pen avait déjà compris avec Mégret et sa clique que le meilleur moyen de parrer une fronde c'est de la provoquer lui-même afin d'anticiper les manoeuvres de tel ou tel clan...Gollnish, Stirbois,Bompard ne sont pas loins de tomber dans le piège.

    Le Pen veut resserrer ses rangs autour de lui, demeurer le lider maximo et se débarrasser de toutes voix discordantes. Pourquoi?

    Parce que Jean-Marie Le Pen ne veut pas du pouvoir, son but n'est pas la sauvegarde de la France (une France complètement idéalisée, fantasmée par la plupart des cervelles romantiques nationalistes) mais de passer à la postérité, puisqu'il est sûr qu'il sera réhabilité par l'Histoire.

    Dès les prémices de sa carrière (disons 1984) il a baissé les bras et s'est tranquillement cantonné dans son rôle de "Goldstein" national, un vilain ennemi, un vilain exutoire sur qui tout le monde pouvait cracher en toute impunité, un totem tabou où les intellos beaufs de la gauche morale pouvaient férocement se frotter la nouille.

    Le Pen ,ce golem qui s'est rivé lui-même à la place la plus confortable de l'échiquier politique:l'opposition populiste qui fuit le pouvoir ; Le Pen,qui craint tellement le peuple puisqu'il a toujours refusé de le servir, est venu 25 ans durant cristalliser ses haines et ses dégoûts, permettant aux autres partis une marge de mauvaise foi incroyable, puisque toute politique un peu originale ou "anti" était perçue comme faisant "le jeu de Le Pen".

    Evidemment le borgne en a profité, les réformes qu'il propose sont les plus démagogues et les moins réalisables, il lui est donc aisé de vomir ses collègues politiciens. Ses collègues politiciens qui couvent le petit paon pour le jeter à la gueule de l'adversaire tous ergots dehors.

    Le Pen est un gadget pratique. Il peut compter sur des bataillons de jeunes et de moins jeunes dégoutés par la corruption, la lâcheté, l'angélisme et le politiquement correct. Réactifs, désoeuvrés et idéalistes, Le Pen les a parfaitement manipulés pour en faire sa base indéfectible de militants.

    Le Pen est une arnaque francaise, c'est un produit du Spectacle, il représente le subversif intégré (lui qui s'en défend tant) , il est regrettable que le peuple réel,qui est la richesse d'une nation et qui aspire au retour de la "realpolitik", se soit fait flouer par ce profiteur cynique et castrateur d'une révolte juste.

    Alors oui, Le Pen peut aller se faire foutre

  • fn06000
    fn06000     

    elle est ou marine ,on l entend plus ,ariette olson,d habitude rien quelle pleurniche cette vielle peau ,et la silence radio,elle va finir comme son pere avec un cancer ,

  • quintenicais
    quintenicais     

    il va vous la mettre une fois de plus il est bon ce mec depuis qu'il n'ai plus avec Audrey

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire