En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Après la confirmation hier soir de la victoire de Martine Aubry à la tête du PS, le camp Royal dont Vincent Peillon, amer, refuse toujours d'admettre sa défaite.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Paul d'Amiens
    Paul d'Amiens     

    que va faire Peillon maintenant ? Etre député européen actif ? Enfin !

  • Paul d'Amiens
    Paul d'Amiens     

    C'est plutôt mal arrivé pour Peillon qui essaie depuis 10 ans d'être Premier Secrétaire du PS avzec toutes les contorsions possibles.

  • Piepre36
    Piepre36     

    Effectivement vous avez entièrement raison. Il est certain que dans leur visage respectif, on lit plus facilement la fourberie que la sincérité. La bande à Sego transpire l'hypocrisie et la lâcheté. Comment des militants soit disant fidèles à des idées socialistes peuvent-ils adhérer à ces méthodes de voyous. Car c'est exactement ce qu'ils sont.
    Le parti socialiste pue et cela ne va pas s'arrêter demain.
    Et ces trois là hors de nuire pour un petit moment cela nous fait des vacances!!!!Merci à eux

  • lydie
    lydie     

    Ce que tout le monde a compris c'est que l'équipe des prétendus "vertueux" Ségolène, Walls, Peillon et consorts acceptaient et ont accepté pendant des années les petits arrangements (magouilles) en famille quand cela leur permettait de gagner et jouent à fond la carte des justiciers offensés quand d'autres qu'eux gagnent. Pour une fois leur appel à l'opinion publique les montre tels qu'ils sont et ce n'est pas glorieux ! Il est certain que l'image et la crédibilité des Peillon et Walls en a pris un sacré coup !

Votre réponse
Postez un commentaire