En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Peillon : la réforme des rythmes scolaires, une "avancée décisive"

Mis à jour le
Peillon : la réforme des rythmes scolaires, une "avancée décisive"
 

Pour le ministre de l’Éducation, cette réforme, qui portera à 4,5 le nombre de jours de classe par semaine, n'est "pas un recul mais une avancée".

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ce n'est pas que la droite n'a pas osé le faire, c'est surtout que c'est une réforme stupide. Les gamins finissent plus tôt dans la journée, et alors ? Il n'y a que leur électorat d'allocataires et d'assistés qui seront disponibles pour aller les chercher si tôt, dans des rues rendues peu sûres par leurs voisins ou leurs gamins plus agés. Les autres, ceux qui font vivre le pays, sortiront toujours du boulot à la même heure et leurs gamins non seulement iront en garderie mais en plus y auront aussi droit le samedi matin. Wow, tu parle d'une avancée.

  • alaska632
    alaska632     

    Au lieu de compliquer la vie des communes, pourquoi ne pas garder les enfants dont les parents sont absents " à l'étude " comme autrefois jusqu'à 17 ou 18h , ou le mercredi matin, selon les cas avec des activités sportives, manuelles ou un suivi scolaire pour les devoirs ? Plus besoin de garderies ou activités dispersées dans la ville et cela ferait moins de frais pour quelques "surveillants ou assistants " que des centaines de personnes dans les divers coins de la commune.

  • Joff
    Joff     

    Et où va-t-il trouver 600 mio, dont 250 mio venant de l'état, pour cette réforme coûteuse et non prioritaire dans l'état actuel de nos finances ? Dans la poche des parents, des retraités, des riches, des patrons ? Il dilapide NOTRE argent.

  • valgego
    valgego     

    L'aménagement des horaires étalé sur 4,5 jours de classe et présenté comme une réforme suscite la controverse de 50/100 des enseignants qui privilégient l'alternance 7 semaines de vacances,deux semaines de classe ,et coûtera 600 millions ,dont l'état se défausse partiellement sur les communes avec des aides gouvernementales dont les bénéficiaires restent à déterminer (type Sevran peut -être ? ) enquête menée auprès de l'ensemble des enseignants entre le 11 septembre et le 11 novembre . Elle ne venait qu'en cinquième position parmi les mesures souhaitées par les syndicats.

Votre réponse
Postez un commentaire