En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, invitée de Bourdin Direct ce mercredi sur RMC et BFM TV.
 

La ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, invitée de Bourdin Direct sur RMC ce mercredi, s'oppose à l'idée de J-F Copé de restaurer un examen d'entrée au collège. Une idée controversée, qui fait débat.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

63 opinions
  • Oùvaton
    Oùvaton     

    ... dans le social, le travail, la santé et le public, pourquoi ne pas remettre ce bon "certificat d'études primaires" au goût du jour ? Vont-ils aller jusqu'à remettre le SEL comme monnaie ? Sacré coppé toujours à la pointe de l'innovation !!!!

  • La Monarchiste
    La Monarchiste     

    De toute manière, ils le rateraient dans 80 % des cas. Donc, inutile de faire perdre leur temps aux correcteurs et agir comme pour le Bac !

  • JMB83
    JMB83     

    Il est évident que ces enfants ne peuvent pas être lâchés avant 16 ans dans le monde du travail .Mais en y réfléchissant ces 4 années de préparation peuvent être bien remplies entre : remises à niveau ,étude des matières de base classiques ,multiplier les découvertes du monde du travail , développer la connaissance sur la législation du travail , atelier ,stages en entreprise etc,etc,etc . C'est toute une organisation à mettre en place.Je suis certain que l'on "repêcherait" des enfants largués, mal dans leur peau .

  • *FIAT*LUX*IN*LUGDUNUM*
    *FIAT*LUX*IN*LUGDUNUM*     

    des méthodes archaïques et débiles d'enseignement que vous avez subies... Elles faisaient souvent beaucoup de dégats et pas des hommes performants et épanouis comme vous pensez. Le seul "remède" aux difficultés étaient l'abandon, le rejet, l'exclusion auprès du radiateur et une perte de confiance en soi pour le restant de sa vie. Vous deviez être au chaud l'hiver...

  • *FIAT*LUX*IN*LUGDUNUM*
    *FIAT*LUX*IN*LUGDUNUM*     

    Je crois que madame Pécresse n'est pas la plus c... du gouvernement. La preuve qu'on peut être femme, jeune et capable mais y a des contre exemples...

  • *FIAT*LUX*IN*LUGDUNUM*
    *FIAT*LUX*IN*LUGDUNUM*     

    Visiblement vous ne connaissez rien à la pédagogie... vous ne véhiculez que des lieux communs aux antipodes de la réalité...

  • Cavin
    Cavin     

    Pas facile de s'accrocher à Europe 1, la radio de Lagardère, le "frère de Sarko"...

  • Cavin
    Cavin     

    Un examen à l'entrée en maternelle (ça se fait au Japon) et un permis à point pour les spermatozoïdes ?

  • PTIT LOUIS
    PTIT LOUIS     

    Moi bizarrement j'ai eu un test dans la plupart des matières à mon arriver au collège mais ça n'a pas déterminer mon inscription ou que ce soit(ça remonte au moins à 8 ans). Le problème c'est que les enfants, jeunes travaillent moins, pensent que tout va leur être servi sur un plateau!De plus on remet en question les enseignants mais pas le travail des parents,aberrant!

  • chicuelo
    chicuelo     

    Orienter des élèves après les CM2 vers des CAP revient à envoyer des jeunes de 11 ans vers des CAP.
    Comme ils n'ont le droit de travailler qu'après 16 ans, ils font quoi après leur CAP?
    Empêcher des élèves d'aller en 6ème sans savoir lire ni écrire est une bonne chose.
    Mais il la reste la question: "que fait-on de ces élèves?" car un redoublement coûte très cher.

Lire la suite des opinions (63)

Votre réponse
Postez un commentaire