En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le patron de Rivarol condamné pour avoir traité Le Pen de "gourgandine"
 

Le directeur de l’hebdomadaire d'extrême droite, Fabrice Bourbon, doit verser 3.000 euros de dommages et intérêts à la présidence du Front national.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • beaurepaire
    beaurepaire     

    Il y a des femmes qui défendent les femmes et les hommes de leur pays, croient en Dieu et sont patriotes. Et puis il y des plumitifs stipendiés par Sarkozy, qui sont communautaristes et extrémistes au niveau politique et religieux. Ecrire : "Un vent de discorde souffle sur l’extrême droite " est tout aussi extrémiste. Marine rassemble des patriotes de gauche, des gaullistes, des patriotes de droite et des gens comme moi qui se foutent de ces divisions surannées.

  • pierre76
    pierre76     

    Il y a des gourgandines, mais il ne faut se tromper de femme!!!Ca c'est une femme de tempéramment et surement pas une gougandine cher Bourbon!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire