En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Laurence Parisot
 

La présidente du Medef Laurence Parisot était l’invitée ce vendredi matin de RMC et BFMTV. Elle affirme faire des efforts pour trouver un accord avec les syndicats sur la question du marché du travail, et rejette le tabou de la flexibilité.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • outere par cette société
    outere par cette société     

    Encore cette bourgeoise fainéante qui veut réduire sous forme d'esclavage les ouvriers et les employés...Elle la petite fille à papa !!! qui n'a jamais vraiment travaillé de sa vie ; on devrait lui donner une pelle et une pioche et elle se rendrait compte de la dureté du travail, de plus es amis libéraux ont fabriqué cette crise pour permettre à elle et ses amis d'instauré du libéralisme à outrance, ils ont joué comme des apprenties sorciers sur les marchés financiers et font payer leur erreurs aux ouvriers aux employés...d'ailleurs ce systéme libéral est là pour les servir quand tout va les derniers qui profitent de la croissance c'est les employés par contre quand la machine s'enraille les premières victimes par des licenciements sont les ouvriers ou les employés...Madame parisot vous qui vous goinfrer sur le dos des salariès un peu de respect, de plus le systéme va mal car les détenteurs du pouvoirs sont votre caste sociale la bourgeoisie et la consanguinité n'est jamais bon...évidemment rmc préfére vous donner la parole même si vous n'apporter rien au débat, plutôt que d'écouter le peuple...d'ailleurs les médias et journaleux font parties de cette consanguinité ....D'ailleurs beaucoup d'économiste disent que le pb de la france n'est pas un problème du coût du travail mais la rigidité de personne comme parisot qui ne favorise pas l'innovation et la matière grise !!! parisot fermez là au lieue de réciter par coeur les théories libérales appris dans des écoles de commerce qui formate les gens !!!moi c'est fini je en serais jamais l'esclave de salauds comme parisot

  • Red Doctor
    Red Doctor     

    C'est sur qu'ils vont faire le "forcing" pour imposer cet accord au gouvernement , qui sera le début de la fin ... ! Après les 20 milliards accordés par l’état , les baisses de charges patronales , voici un accord qui prévoit la baisse des salaires , la mobilité absolue , la flexibilité extrême en termes d'horaire et d'annualisation du temps de travail , la révision du code du travail et une multitude de petites mesures qui auront des incidences sur la vie des salariés ! Mais le gouvernement ne pourra pas les refuser , car c'est la "crise" et on est soi disant perdus sans nos patrons (qui n'investissent plus qu'a l’étranger d'ailleurs) . On désire être compétitifs envers des pays qui n'ont rien (retraite , secu , etc ...) et cela ne sera pas possible ! On ne peut pas non plus se refermer sur nous même (comme l'URSS des années 80) ou ne compter que sur le tourisme . Les patrons et financiers ont réussi a nous mettre dans une impasse ou la seule échappatoire est : "marche ou crève" ! Sinon il faut se battre (descendre dans la rue) , mais les français ne meurent pas assez de faim ! Ceci dit , on y viendra car il n' y a aucune raison pour que patrons et actionnaires s’arrête en si bon chemin ... !

  • provss...
    provss...     

    Pour l'instant, F. Hollande freine des deux pieds pour les réformes sur l'Etat et les réformes tant que les marchés ne relèveront pas leurs taux et tant que l'Union Européenne en vérifiant et validant le budget n'impose pas ses directives. Est-ce une attente jusqu'aux municipales avant que le Président ne soit obligé, contraint et forcé, de prendre ces mesures ? D'ailleurs, il convient de souligner, que la droite n'a pas eu le courage de réduire le train de vie de l'Etat et de réformer la fonction publique : que d'années perdues ! Qu'on ne se fasse aucune illusion, les réformes et les impôts qui vont venir vont êtres lourds : tout comme les pays du sud de l'Europe les réformes se feront. Ce que l'on peut reprocher au PS et à l'UMP c 'est que depuis plus de 40 ans, ils ont ruiné la France en dépensant sans compter l'argent des citoyens.

  • ketchup
    ketchup     

    plus vous empruntez et plus vous etes redevables le taux n'etant qu'un des critéres pour asservir celui qui emprunte ???? et oui meme à taux negatif vous devez rembourser vos dettes ce que semble oublier beaucoup de français ????? de vrais veaux .
    il y a un dicton populaire qui dit "qui paye des dettes s'enrichie " moralité ne faites pas de dettes si vous voulez vous enrichir et ne pas partager les dettes simple tellement simple
    LE CHANGEMENT C'EST LE PARTAGE DES BENEFICES POINT BARRE ET S'AUTOFINANCER EN NE FAISANT AUCUN EMPRUNT CE QUE SEMBLE IGNORER ET LE PS ET L'UMP AVEC CES VEAUX QUI VOTENT POUR EUX EN PERMANENCE ????
    SLTS DE KETCHUP

  • une realite
    une realite     

    cela cree de l'emploi!!!!

  • ketchup
    ketchup     

    le changement c'est maintenant ???? vous etes servis . quand à l'education nationale si vous n'etes pas content de la situation actuelle vous avez trois possibilités la plus simple changez de metier la plus facile changer de vote et la plus habituelle chez les fonctionnaires protester faire gréve et rester quand meme ????
    LE CHANGEMENT C'EST VOUS ET VOS CHOIX SI VOUS NE L'AVEZ PAS COMPRIS ALLEZ VIVRE A CUBA EN COREE DU NORD OU EN RUSSIE
    slts de ketchup

  • provss.
    provss.     

    On perd sont temps en discussions et palabres... Et le gouvernement, le Medef etles syndicats mettent des cautères sur des jambes de bois. La situation économie de la France est gravissime. La dette, les intérêts de la dette, croit de 7000 euro par secondes et s'èlève déjà à plus de 1930 milliards d'euro... Nous vivons à crédit et empruntons sur les marchés (pour l'instant à taux très bas). Dès que les marchés se réveilleront, les taux augmenteront et la France sera malmenée comme le sont la Grèce, l'Italie et l'Espagne. Pour l'instant, nous prenons le virage de la vraie crise... Et quand nous y rentrerons, les réformes se feront comme dans les pays du sud de l'Europe. LA France est irréformable : il y a plus de 70 codes, 12 500 lois, 128 000 décrets et notre pays est ingouvernable tant immobilisme des acteurs économiques est immense. ca ne sera que dans la crise que les réformes de l'Etat et la diminution des dépenses pourront être faites. La, on vit à crédit avant que les marches et l'Union Européenne (MES et le Pacte Budgétaire) ne tapent du poing sur la table.

  • albclau
    albclau     

    Les politiques votent des lois pour le privé qu’ils n’appliquent pas avec les fonctionnaires-------- Qui ne connait pas le sort des vacataires de l’éducation nationale qui restent sous contrat plusieurs années voir à vie -----Là c’est normal pour une bonne gestion.-HOLLANDE Regarde devant ta porte avant d’aller fouiner devant celles des autres-------- Ceci dit ces entorses à la loi ne date pas du présent gouvernement

Votre réponse
Postez un commentaire