En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
French President Emmanuel Macron (2-L) and Prime Minister Edouard Philippe (L) leave after posing for a family photo after the first cabinet meeting at the Elysee Palace in Paris, France, May 18, 2017. French President Emmanuel Macron appointed his first cabinet mixing Socialists, centrists and rightwingers with newcomers to politics as he pressed ahead with plans to create a broad governing coalition.
PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
 

Le président de la République a restreint par décret le nombre de collaborateurs par cabinet ministériel. 

Newsletter Elysée 2017

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • gochexit
    gochexit     

    Et la transparence ??
    Ceux qui sont inculpés !
    Ceux qui n'ont pas fait de déclarations de patrimoine !
    Ceux qui ont bidonné leur déclaration de patrimoine !
    Ceux qui ont été pris la main dans le sac de fraude fiscale (payer ensuite sous la contarinte n'efface pas le délit !
    Encore une fois il n'y a que les intentions qui comptent et les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent.

  • Jean Emarre 81
    Jean Emarre 81     

    Il fait preuve d'autorité le jeune Emmanuel.....mais jusqu'à quand..?.Bayrou ne va t-il pas se rebeller..?....

  • Milouze74
    Milouze74     

    Déjà qu'il nous avait promis un gouvernement de 15 ministres maximum, j'ai recompté, pas de chance, ils sont 18.
    C'est juste de l'esbrouffe. Ils prendront d'autres effectifs discrètement dans les directions générales des ministères, dans les inspections générales,...

  • beaudolo
    beaudolo     

    On ne nous l'avait pas dit!!!!
    Le nouveau garde des Sceaux fixé sur son sort. Mis en examen depuis novembre 2016, François Bayrou connaîtra vendredi 17 mai la date de son procès, décidée par la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris.

Votre réponse
Postez un commentaire