Otages en Algérie : Borloo approuve les propos de Hollande

A.S. avec AFP
Le 21/01/2013 à 5:56

Le président de l'UDI, Jean-Louis Borloo, a approuvé dimanche, sur BFMTV, les déclarations du président François Hollande selon lesquelles l'Algérie avait eu "les réponses" les "plus adaptées" lors de la prise d'otages sur le site gazier d'In Amenas.
"Le président de la République, dans sa responsabilité, n'avait pas d'autre choix que de dire ce qu'il a dit", a déclaré Jean-Louis Borloo.
    
"Rien ne peut se faire sans l'Algérie, rien ne peut se faire sans une coalition qui lutte contre les jihadistes ou narco-jihadistes (...) En tout état de cause, le président a eu raison (...)", a poursuivi le président du mouvement centriste.
Pour lui, "c'est évident", cette prise d'otages massive "n'a pas été décidée parce que Serval (nom de l'intervention française au Mali, ndlr) l'avait été". C'est une "concordance de temps".
    
Jean-Louis Borloo a apporté une nouvelle fois son soutien et celui de son parti au chef de l'Etat. "L'UDI est dans l'union nationale dans cette affaire-là (...) Si rien n'avait été fait, Bamako serait tombée. Il fallait stopper l'opération des trois groupes (islamistes) qui descendaient" au sud, a-t-il dit.

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?