En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Hervé Gattegno
 

Vous revenez sur le cas de Manuel Valls, le plus populaire des ministres mais qui, paradoxalement, est de plus en plus critiqué à gauche. Il y a une comparaison qu’on entend souvent et avec laquelle vous n’êtes pas d’accord.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • romarine
    romarine     

    Si Nicolas Sarkosy était une référence en matière de sécurité celà se saurait ! Alors pour quelle raison comparer M. Valls à N. SARKOSY ? Depuis qu'il est en politique, VALLS a la même comportement et sous ses allures sympasune certaine fermeté est réelle.
    C'est bien qu'une gauche puisse incarner cette tendance.

  • if7r
    if7r     

    feraient bien den prendre de la graine !

  • frontnational
    frontnational     

    il n' a jamais trouvé le karsher.....!

  • lamadeleine
    lamadeleine     

    soyons honnéte, il essaie de faire du sarko mais ce n'est qu'une pale copie, s'il continue il aura sa photo au marché des contrefaçons de vintimille!

  • lapsus
    lapsus     

    Je vous l'accorde et la référence du général au dessus de la mêlée est en soit validable à condition bien sur qu il y est consensus. Et malheureusement si je me réfère au référendum de 1969 qui voulait moderniser la vie public à travers une double question : la décentralisation et la réforme du sénat, nous avons vu ce que cela a donné. Un majorité de circonstance qui regroupait tous les anti-gaulistes, cela ne vous rappelle rien? Et une oligarchie presse à tous les compromis et bassesses pour garder leurs prérogatives. C'est ce que l'ont appelle une « coopération antagoniste ». Et bien actuellement à l'heure ou je vous parle, nous sommes à ce stade à ceci prêt que en 1969 nos politiques pouvaient faire et dire toutes les conneries possibles, nous sortions des 30 glorieuses et les caisses étaient pleines. Actuellement nous sombrons dans un abîme et tout un chacun ne pense qu'à sauver sa misérable peau et ses petits intérêts. Majorité socialiste ? mon oeil!!! un groupement de partageux, cela conviendrez le mieux comme appellation. = Alors nous n’avons que les homme politiques que nous méritons, c’est à dire à notre image. Car croyez vous que nous voterions pour un « Churchill » qui nous promettrez « de la sueur, du sang et des larmes ? Mr Bayrou a essayé de jouer sur ce registre mais dans l'espoir d’être le seul et unique sauveur pour des raisons purement d'ambitions personnelles , a critiqué systématiquement les autres et surtout a tiré dans le dos de ses partenaires naturels ALORS ????!!!!! salutations au plaisir de vous lire.

  • zazy
    zazy     

    contente de vous lire : je me sentais un peu seule. Incroyable comme les gens peuvent se faire embobiner par ce type qui n'a qu'une conviction : sa carrière et son coffre-fort.

  • zazy
    zazy     

    Valls fait de l'esbrouffe ! il est totalement creux. Je suis sidérée de voir combien d'intervenants se font avoir par ce mauvais comédien.

  • zazy
    zazy     

    Valls est un inculte et un incapable. Il parade et récite par coeur des textes qu'il ne sait même pas mettre en valeur car il n'a aucune conviction. choisir entre Ayrault et Valls c'est choisir entre la peste et le choléra. Par ailleurs Valls n'a pas l'étoffe d'un homme d'état; les socialistes en sont donc réduits à ça ?

  • sebinho937
    sebinho937     

    Oui, j'ai donné quelques noms avec lequel je suis parfois loin d'être d'accord, mais le point commun de ces individus est d'avoir à plusieurs reprises "osé" dire que l'autre camp n'avait peut-être pas tort.
    Je ferai plus confiance à quelqu'un qui peut réfléchir par lui-même et penser en son âme et conscience qu'à une lavette qui s'assoit sur ses principes parce qu'on son parti lui a dit de la fermer. De Gaulle a toujours dit que la politique des partis serait néfaste pour notre pays, ça se vérifie depuis trente ans maintenant.

  • anna bella
    anna bella     

    non, aujourd'hui, le petit Manuel comprend comme c'est difficile de gérer ce ministère , aujourd'hui il est en situation et en homme de bon sens, il dit ce qu'il est normal de dire , et bien entendu, cela ne plait pas aux gens de gauche, aujoud'hui, il a les cartes en mains et il voit que les "autres " étaient comme lui maintenant, im puissants à gérer l'ingérable !

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire