En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Noël Mamère claque la porte d’EELV
 

Le député-maire de Bègles, Noël Mamère, a annoncé son départ d’Europe Ecologie-Les Verts. Dans une interview au Monde, il tacle son ancien parti dénonçant « le clan » qui le dirige.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

38 opinions
  • berg06
    berg06     

    Si il pouvait la fermer ... Une fois pour toute !!!

    Il est lamentable d'imaginer que cet ex-journaleux qui cause avec son opposition systématique à tout, tant de problèmes à notre payx par son esprit pseudo subversif, que cet homme fasse la UNE des medias ..
    Il est aussi inquiétant que pendant des années il a été journaliste d'une chaine publique

  • ALEX BENOIT B
    ALEX BENOIT B     

    Il faut donner tes sources. (parti de gauche).

  • jurassique3
    jurassique3     

    Qu'il retourne à la télé, il y a une plage horaire de libre vers minuit sur canal moins.

  • Caton l ancien
    Caton l ancien     

    Un non-évènement absolu... Ne perdons pas de vue que sans un accord électoral PS-Écolos débile, les verts n'auraient qu'une poignée de députés et aucun ministre. Complètement grillés auprès des gens sensés, ils ne représentent plus qu'un courant d'opinion ultra minoritaire.

  • Travel
    Travel     

    Ouf un de moins... si Duflot pouvait faire pareil. Mais je rêve elle est trop bien a manger la gamelle de l élysée.

  • cjp
    cjp     

    ET TOUT LE MONDE S'EN TAPE, ET EVA ,ELLE DEVIENT QUOI ?

  • Dom CITOYEN
    Dom CITOYEN     

    Je n'adule pas ce monsieur mais là, chapeau bas et respect. Combien d'élus en seraient capables? Pas beaucoup la gamelle est trop bonne.

  • VIA IZQUIERDA de lille
    VIA IZQUIERDA de lille     

    Noël Mamère quitte son parti et il va voter contre le budget. C’est un acte politique retentissant. D’abord en raison de la personnalité en cause et de la place qu’il a occupée dans la construction de son parti. Ensuite parce qu’il s’agit du seul candidat des Verts qui ait franchi la barre des cinq pour cent à l’élection présidentielle. Enfin parce qu’il donne un sens politique à sa critique de la politique gouvernementale en s’opposant au budget qui le concrétise. Ses critiques préalables n’ont été jamais été entendues ni même écoutées. Après la prise de distance d’Eva Joly, l’éviction de Delphine Batho et le congédiement de Pascal Durand pour lèse-majesté, la liste des victimes du règne de la muselière s’allonge.

    Au final, le départ de Noël Mamère et son vote contre le budget fait constater officiellement l’entrée en agonie de l’alliance gouvernementale. Dans quelques mois la compétition des listes vertes avec celles du PS au premier tour des municipales puis des européennes achèveront le constat d’incohérence.

    L’acte que pose Noël Mamère peut être fondateur s’il permet une action collective positive et unifiante. Je forme le vœu que Noël Mamère entende nos appels à la formation d’une alliance alternative à gauche. Oui, la politique austéritaire du gouvernement et son goût pour la mise au pas des récalcitrants sème le désespoir. Il ne doit pas être amplifié par notre incapacité à trouver le moyen de proposer à notre peuple de faire autre chose, autrement ! A bientôt peut-être Noël, Eva et vous autres nos camarades rebelles et têtes dures.

  • cerveaulent
    cerveaulent     

    A part rajouter des taxes... On ne va pas les pleurer..; Il a bien profité du système aussi! Sa retraite va bien se passer...

  • Saladelle 30
    Saladelle 30     

    MAMERE a raison ! Les Verts on les a assez vus ...Qu'ils se cassent. Il ne reste plus que les anti tout , les adeptes de la bougie, ceux des voitures à crottin, ceux des éoliennes pour emmerder les oiseaux , et ceux qui s'obstinent à rouler en vélo sous la pluie à Paris pour emmerder le monde !Même José Bové, depuis qu'il est à Bruxelles et qu'il reçoit 15000€ par mois, on ne le voit plus manifester, il a fini de payer sa maison et ses chiottes secs, et les autres devraient faire pareil. Ciao les VERTS !

Lire la suite des opinions (38)

Votre réponse
Postez un commentaire