En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Nicolas Sarkozy réclame un durcissement de la législation en matière de récidive. Une position qui agace l'opposition et une partie des députés UMP.
 

Après la disparition de Laëtitia, qu'un récidiviste est soupçonné d'avoir tuée, Nicolas Sarkozy réclame un durcissement de la législation en matière de récidive. Une position qui agace l'opposition et une partie des députés UMP.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

185 opinions
  • Igor H du réseau Antigone415
    Igor H du réseau Antigone415     

    Seul une révolution pourra changer un système qui se mord la queue et produit des dysfonctionnements.
    Les profondeurs de l’univers de l’enfant jetable (la détresse de plusieurs générations) par les politiques de l’irresponsabilité. Les vrais débats (dépassionnés accompagnés d’actions immédiates) pour des raisons de monopole corporatiste, sont écartés des médias. Des politiques émanant de personnes qui ne vivent pas dans les quartiers sensibles dans lesquels règnent la pression de l’aliénation éducative. Des jeunes filles n’arrêtant de marteler l’expression « je m’en bats les c… » où « nique t… m… », ne se rend même pas compte qu’elle subissent l’influence de la déficience éducative infligée aux « enfants jetables ». La promotion de l’enfant jetable s’est établie au moment où les « joutes politiciennes néfastes» méprisaient les réalités existantes au sein des univers toxiques des quartiers sensibles. L’absence de débat politique sur les réalités quotidiennes des jeunes défavorisés réduisaient ces derniers à la pression de l’aliénation ambiante des quartiers sensibles dans lesquels les caïds faisaient régner la loi du silence et de la terreur. Aberrations comportementales maltraitance physique, manipulations mentale, déficience éducative ont engendré aliénation (déséquilibre psychique ; bipolarité ; violence ; délinquance). Les enfants jetables sont à leur tour des parents aliénés réduits à la procréation pulsionnelle et dans l’incapacité totale d’assumer une éducation favorable à l’intégration sociale de leurs enfants. Livrés à eux-mêmes et subissant l’influence néfaste de leurs voisins maltraitants (exerçant : pressions psychologiques, manipulation). Le règne de la loi du silence les réduisant au sentiment d’abandon, de frustration les conduisent directement à une délinquance irrémédiable. (Au lieu d’initier des débats nécessaires sur la moralité procréatrice pulsionnelle et l’incapacité éducative) Ces « générations d’enfants jetables sont les victimes collatérales des dysfonctionnements du système politique irresponsable». Ce sont les mêmes dysfonctionnements qui ont produits des monstres dangereux, imprévisibles et incontrôlables qui ruinent l’existence de leurs proies. Et ce sont les joutes politiques néfastes qui engendrent : déliquescence et dysfonctionnements au sein même des institutions. Ce sont les débats stériles relayés par des orateurs cyniques et leurs propos aberrants qui engendrent« les frustrations et pulsions comportementielles » dans les esprits fragiles. Oui, notre système produit par son indifférence, des êtres fragiles, des déséquilibrés dont leurs pulsions imprévisibles sont le fruit des politiques d’irresponsabilité, d’absence de débats sincères élémentaires et de l’indifférence générale. Notre manque de courage de prendre des risque nous rend tous, co-responsables des dysfonctionnements en ne les dénonçant pas suffisamment et en ne menant pas d’action utiles afin de les réduire (dénoncer les comportements aliénés, les pulsions animales, c’est prendre un risque). Ce ne sont nullement des membres en particuliers d’une institution qui en sont leurs auteurs mais l’ensemble de tous les membres d’une communauté nationale qui se tait par peur d’agir. La dégénérescence comportementale est visible et nuisible. Et nos politiciens n’ayant qu’une vision réduite de la réalité, tiennent des propos souvent irréalistes et mettent en œuvre des dispositions inadaptées aux réalités des univers populaires en proie à la détresse. Les citoyens recèlent le sentiment que les décisionnaires du système prennent des décisions qui ne les concernent pas. Ce sont des technocrates sorties des unités de formatage du système qui s’autoproclament « experts » qui sont les conseillers des politiciens décisionnaires qui deviennent les pourvoyeurs des dysfonctionnements. En amont du système, on trouve les financiers du système qui sont des stratèges financiers soucieux uniquement de la rentabilité de leurs investissements et indifférents aux réalités humaines et aux doléances des citoyens. Il faut une véritable révolution pour changer ce système qui se mord la queue.

  • Populos
    Populos     

    C'est bien de parler de la récidive, mais vu la nouvelle loi que veut entériner l'UMP, c'st de mettre l'avocat tout de suite à l'arrestation du délinquant ou du criminel. Comme cela se fera vite, et que l'avocat dira à son client d se taire, il n'y aura plus de mise en examen, car l'auteur, ne dira rien et sera protégé par son avocat. Les Directeurs d'enquêtes ne pourront plus faire avouer ces coupables. Déja que les magistrats libèrent trop vite les meurtiers, et en font des récidivistes. L'histoire actuelle, et beaucoup d'autres déja arrivées, so nt la cause, de l'incapacité intellectuelle de beuacoup de magistrats. Un meurtre prémédité est égale à la perpétuite, sans peine compressible. M. le Président, faites retirer cette loi, que vous alliez entériner, sur l'avocat en première instance. Vous aviterez énormément de récidives. Merci pour les futures victimes....

  • chronos34
    chronos34     

    qu'on me laisse le voir une petite heure seul a seul dans sa cellule,et je t'assure qu'au bout de cette heure il aura dit tout ce qu'il faut sur cette affaire..............

  • deddd
    deddd     

    il faut enlever tout le confort au presumé coupable .
    pas de chaise pas de lit ni chauffage etc..
    il doit parler .
    apres tout le mal qu'il a fait ,un petit geste pour la famille ne serai pas de trop

  • pavlova
    pavlova     

    ce sont les juges qui jugent et c'est à eux d'appliquer la loi correctement ce dont on doute souvent. c'est au parlement à supprimer les libérations pour ladite bonne conduite en prison, à fournir un avocat gratuit aux victimes comme aux présumés coupables et à prendre en compte ce que subissent les victimes et leur familles.
    La gauche se gargarise d'avoir supprimé la peine de mort mais elle ne l'a supprimée que pou les assasins, pas pour les victimes.
    Combien de victimes innocentes et pauvres a défendu M.Badinter ?

  • STENAT 2
    STENAT 2     

    UN MANQUE TOTAL DE SUIVI DE SOINS ?MANQUE DE BUDJET,les soins medicaux ne sont pas a la hauteur ,on peu aller jusqu,a la castration chimique,ARETER DE FAIRE DE L?EMOTIONEL A CHAQUE DRAME ,AJOUTER DES LOIS AUX UNES AUX AUTRES,ARRETER,ARRETER,UNE SEULE LOI,mais UNE BONNE et que L,ON RESPECTE CETTE LOI,q,on ne RELACHE PAS ces predateurs si il y a un risque de recidivisme

  • guytou1949
    guytou1949     

    est ce toujours impuni quand sarko vient a tous les enterements des victimes de tous ces meurtriers de la france de 2011
    que fait il autrement il ne peut q aller aux enterrement pour constater sa faillite de sa politique triste bilan surtout pour les familles de victimes

  • jc79
    jc79     

    Il faut sanctionner les juges qui font de telles erreurs. Il faut être vraiment nul pour libérer de tels monstres. Il faut les castrer physiquement et leur mettre des bracelets pour les surveiller et prévenir la population qu'un violeur habite près de chez eux. Mme Segolène a la solution q=pour qu'il ne puisse plus y avoir de viol alors qu'elle s'exprime puisqu'elle est

  • ambresud
    ambresud     

    Non pas prison à vie !!!... mais des travaux à vie avec des chaines aux pieds...
    La prison c'est trop facile !!!....

  • DANLAC
    DANLAC     

    Une nouvelle loi qui ne sera pas appliquée ne servira à rien. Sarko brasse beaucoup d'air c'est vrai mais pour une fois il a raison, il faut faire quelque chose. Pourquoi les juges ne sont t-ils pas plus fermes, quelqu'un qui a violé et surtout un enfant, même s'il n'a pas tué car il tuera la prochaine fois pour ne plus se faire prendre, ne doit plus ressortir de prison. Dans ce cas je suis même pour le rétablissement de la peine de mort, il n'y a aucune raison de garder de tels prédateurs en vie aux frais des anciennes et futures victimes, idem pour ceux qui tuent gratuitement ou pour voler. Pourquoi s'emmer.... avec des psy qui diront qu'il y a très peu de chances pour que l'intéressé récidive et pour, en cas de récidive, dire qu'il ne pouvaient pas prévoir. Messieurs les juges, faites votre boulot sérieusement, vous êtes payés pour la sécurité des honnêtes gens et non pour protéger les criminels.

Lire la suite des opinions (185)

Votre réponse
Postez un commentaire