En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Maire jusqu'à dimanche dernier, désormais chômeur inscrit à Pôle Emploi
 

Des centaines de maires ont perdu leur mandat à l'issue du second tour des municipales dimanche. Ceux qui n'ont pas d'autres mandats se retrouvent aujourd'hui au chômage. Une situation difficile à vivre. Témoignage.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • LA TETE HAUTE
    LA TETE HAUTE     

    Il faut leur permettre de garder une activité pro en veillant aux conflits d'intérêts. Et puis que les fonctionnaires. Sinon obliger les fonctionnaires à démissionner aussi.

  • gam42
    gam42     

    Il aurait dû prendre un mi-temps.

  • euh la
    euh la     

    Il serait urgent de donner un statut aux élus. Faut de quoi, il n y aura jamais de renouvellement. La classe politique ne sera composée que de professions libéral ou de retraité. Mais il n'y aura pas d'actifs. Surtout il n'y aura plus d'employés ou d'ouvriers. Déjà qu'ils ne sont pas nombres. Je vous invite a regarder la composition sociaux professionnel de notre assemblée.

  • scoubidou 45
    scoubidou 45     

    vous mélangez le petit maire de nos grands maires, exemple zero, retraite de maire, intercommunalité, député, ministre, éducation nationale.

  • strikler
    strikler     

    "Le statut d'élu est relativement précaire"....lol et celui d'employé TOTALEMENT précaire ......

  • ALEX BENOIT B
    ALEX BENOIT B     

    Au moins ils se rendent compte de ce que vivent les 5 millions de chomeurs. Ensuite ils se rendront compte de ce que vivent les 9 millions de pauvres

  • BJP034
    BJP034     

    On va les plaindre !!!!Maires de petites et moyennes communes, ces élus continuent la plupart du temps à exercer leur profession. Pour les plus grosses communes les 1er magistrats des villes ont su se constituer une liste de bonnes adresses pour assurer leurs arrières et, pour ce qui concerne les élus ayant des activités dans la fonction publique ou dans des grandes entreprises ex banques (ils sont très nombreux) ils ont bénéficié de détachements partiels ou complets et retrouvent leurs postes au cas où. Leur situation n'a donc rien à voir avec les employés licenciés comme à La Redoute, Peugeot, etc... même si ceux là peuvent prétendre à des indemnités de chômage.

Votre réponse
Postez un commentaire