En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Thierry mandon, député PS de l'Essonne, ce matin chez Jean-Jacques Bourdin.
 

Après la claque reçue par la gauche au second tour des municipales, le porte-parole des députés PS à l’Assemblée nationale, Thierry Mandon, demande à François Hollande de remanier le gouvernement sans attendre.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

30 opinions
  • nanarenko 59
    nanarenko 59     

    le jeu des " chaises musicales" ne sert à rien si la politique reste la meme......
    c' est juste un contre feu allumé pour les "gogos"....

  • ghysly44
    ghysly44     

    Ils me font rire avec leur remaniement ça va changer quoi ?? Tous des socialistes qui sont aux ordres de pépère !!!! MEME Sarkosy qui avait fait l'ouverture avec la gauche n'a pu rien faire alors,changer Pierre pour y mettre Paul ..... nous occupera un temps et,puis au final ..... RIEN !!!

  • robert2539
    robert2539     

    pas avec lui !!!!

  • Nervi
    Nervi     

    En effet, Mandon a bien pris conscience qu'en parlant remaniement, dès aujourd'hui, on passerait plus vite sur la gifle prise par Hollande lors de ces municipales. Une claque bien comprise aura-t-elle raison de l'inertie légendaire de notre président ?

  • marxienne
    marxienne     

    les bases de la politique...

  • marxienne
    marxienne     

    justement, robert, "reaction de eux qui refusent ces résultats " = vote sanction

  • choppaul
    choppaul     

    On en parle jamais! il ne faut pas stigmatiser les politiques.
    Cette loi est élaborée à l'initiative conjointe du gouverneur de la Banque de France, Olivier Wormser, et du ministre de l'Économie et des Finances, Valéry Giscard d'Estaing. On l'oublie! l’article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973 interdit à la Banque de France de faire crédit à l’État, condamnant la France à se tourner vers des banques privées et à payer des intérêts.La dette à fin 1979 était de 239 milliards d’euros (*), déjà injustifiables ; la dette à fin 2008 s’établit à 1327 milliards d’euros ! Ainsi, entre 1980 et 2008, la dette a augmenté de 1088 milliards d’euros et nous avons payé 1306 milliards d’euros d’intérêts. 1327 - 1306 = 21 Milliards d’Euros ! : Si nous avions pu créer notre monnaie — faire exactement ce qu’ont le droit de faire les banques privées —, la dette publique serait quasiment inexistante aujourd’hui. Vous ajouté à cela, dès 1975, il fallait arrêter l'immigration de masse. Nous avions déjà alors, plus de 2 millions de chômeurs et nous en sommes à 5 millions.

  • Al Azar
    Al Azar     

    Tous ses maires socialistes cumulards qui se représentaient en étant contre le cumul, quelle crédibilité pouvaient-ils avoir ? Faites ce que je dis, pas ce que je fais !

  • Charly80
    Charly80     

    S'il a un peu d'honneur, MOIJE fera ce qu'il demandait a Sarko en 2008 !
    Mais pour ça faut de l'honneur ...........

  • strikler
    strikler     

    remanier ? ....lol , il va sortir ses poubelles et ça repartira comme avant ....

Lire la suite des opinions (30)

Votre réponse
Postez un commentaire