En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'un des dirigeants de la formation politique Femu a Corsica, Jean-Christophe Angelini, prend la parole lors d'un débat le 3 septembre 2011 à l'université Pascal Paoli à Corte.
 

Déjà au pouvoir dans plusieurs dizaines de communes corses, les nationalistes partent à l'assaut des grandes villes avec des chances de l'emporter à Bastia, tenue par la gauche, et Porto-Vecchio, à droite.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
Votre réponse
Postez un commentaire