En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Municipale partielle: Ceccaldi-Raynaud l'emporte dès le premier tour à Puteaux

Mis à jour le

 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Johanthan92
    Johanthan92     

    Quel étrange communiqué...Quand l'annulation a été prononcée aucun média, à part le NouvelObs, n'a fait état du soutien de l'ancien Maire à la liste qui a obtenu l'annulation.
    Une fois l'élection passée, ce serait le lourd échec de cette liste soutenue par cet ancien Maire, alors même que personne n'a eu vent d'un tel soutien.
    Le communiqué ne fait pas état du lourd échec du FN qui perd un siège qu'il avait acquis à la faveur d'une liste irrégulièrement constituée, et qui a injecté de lourds moyens, sans récupérer ce siège...
    Le communiqué ne fait pas état des 2000 voix perdues par Joelle Ceccaldi malgré la visite de Sarkozy. Le communiqué ne fait pas état du fait que pour la première fois dans l'histoire de la ville, le PS n'a pas été en capacité de constituer une liste.
    Non, le communiqué cible le score certes mince mais néanmoins louable de la seule liste dont la majorité des colistiers avait entre 18 et 25 ans, de la seule liste dont la plupart des colistiers ont des parents de nationalité étrangère, de la liste qui n'a disposé d' aucun moyen matériel pour faire campagne.
    Quoiqu'il en soit l'initiative mérite d'être saluée. D'une part une jeune candidate, Marie-Sophie Mozziconacci s'est battue pour la tenue d'un scrutin régulier, et a obtenu gain de cause auprès de la plus haute juridiction nationale, d'autre part, 72% des inscrits ne votent pas pour Joelle Ceccaldi qui représente à ce jour 28% des inscrits.
    Voilà une donnée factuelle que ce communiqué se serait honoré de préciser.
    Un premier pas est un premier pas.

    Seuls ceux qui ont hérité de leur place en cours de mandat n'ont pas connu de conquête, avant la victoire. Les autres ont construit, pierre par pierre.

Votre réponse
Postez un commentaire