En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le ministre du Redressement productif à l'Assemblée nationale mi- janvier.
 

Alors que le ministre du Redressement productif désire promouvoir une technique "propre" pour extraire les hydrocarbures de schiste, les ministres Cécile Duflot et Philippe Martin montent au créneau pour défendre une autre transition énergétique. Il peut néanmoins compter sur le soutien de la navigatrice Maud Fontenoy.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • quidambof
    quidambof     

    et çà nous pétera à la gueulle , la France n'est pas en superficie l'amérique, si vous voulez mettez au fond de votre jardin

  • quidambof
    quidambof     

    Fontenoy qu'elle s'occupe de son bâteau pour le peu qu'elle est sur terre

  • roro123
    roro123     

    pour une fois je lui donne raison on a du gaz de schiste en France qui pourrait créer 50 a 100.000 emplois et une certaine Independence énergétique pour notre pays tous les pays du monde l'exploite avec succès Mais en France on a des écolos BIDON qui ne pense qu'a leurs électeurs 1.08 % ils sont des rigoles

  • boris2749
    boris2749     

    L’extraction par injection d’eau, de sable et produits chimiques (jusqu’à 900 différents : aluminium, hexane, acrylamide, toluène, xylène, acide borique, toluène) laissera dans le sous-sol de 70 à 80% de ces produits toxiques. La différence remontera en surface pour y être stockée et traitée. Les exploitants (les pétroliers) ne payeront pas l’eau utilisée pour l’extraction (des milliards de m3). Celle qui restera dans le sous-sol, polluée à l’extrême, remontera dans les nappes qui servent à la distribution de l’eau potable. Les distributeurs d’eau dépollueront, le prix du m3 augmentera encore et pour atteindre quel prix ? Avec ça les propriétaires verront le prix de leur maison baisser de 25 à 30% dans un rayon de 5 kms à partir d’un forage. L’extraction des gaz de schiste ne rendra pas pour autant la France indépendante. Notre pays sera toujours obligé d’importer du gaz naturel pour répondre aux hausses de consommation et il ne révisera pas ses liens avec le Qatar, l’Algérie et autres pays producteurs. Le prix pour le consommateur baissera-t-il ? Avez-vous vu le prix à la pompe baisser immédiatement quand le cours baisse ? Croyez-vous que les taxes diminueront alors qu’il y aura un manque à gagner pour l’Etat ? Quel sera le véritable gain pour le consommateur de voir le prix du carburant baisser si le prix de l’eau augmente et son accès devient plus difficile ? (Rappel : sous l’ancien gouvernement l’obligation de dépollution a été abrogée du code minier et celui-ci ne permet pas les actions de groupe en matière d’environnement. Bizarre, non ?) Et les emplois, qu’en sera-t-il vraiment ? Moi, je dis NON AUX GAZ DE SCHISTE !

  • boris2749
    boris2749     

    Non au gaz de schiste !

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    le Nucléaire est propre combien cela fait de temps que nous l'utilisons ? combien de désastres avons nous eu ? quelle pollution cela a t-il engendré ? Vous répondez a ces questions simples et vous avez votre réponse.

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    Je ne peux qu'être d'accord !

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    Vous avez pensé au nucléaire ! Le gaz de schiste est de la merde qui ne fera qu'apporter des cancers.... Et quel retombée lorsque par effet de cliquet à la pompe le prix reste inchangé....

  • Jean pierre Lacoste
    Jean pierre Lacoste     

    Les écolos devraient expliquer à leur concitoyens que les moulins à vent sont une vaste utopie,que le solaire pour l'instant coute la peau des fesses etc......Le problème de l'électricité : c'est une énergie qui n'est pas stockable (sauf en petites quantités),donc à moins d'un miracle,seules les énergies fossiles et le nucléaire peuvent répondre à la demande,ou alors on augmente les factures d'une façon monstrueuse et on réduit la population mondiale de moitié.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Reste à savoir si on privilégie la production d'une source d'énergie de piètre qualité ou le respect de notre environnement et de notre eau. On a quand même la chance de vivre dans un pays relativement épargné par les diverses pollutions (sauf situation spécifiques). Référendum ?

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire