Montebourg répond aux critiques de Mélenchon

Le ministre du Redressement productif a assuré ce dimanche que "ce n'est pas en cent jours qu'on change" le pays, mais en "au moins cinq ans", appelant "toutes les gauches à s'unir".

BFMTV
Le 19/08/2012 à 14:43
Mis à jour le 19/08/2012 à 14:50

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a répliqué dimanche 19 août au sévère réquisitoire contre François Hollande de Jean-Luc Mélenchon dans le JDD en assurant que "ce n'est pas en cent jours qu'on change" le pays, mais en "au moins cinq ans", appelant "toutes les gauches à s'unir".

"Ce n'est pas en 100 jours qu'on change le pays, c'est en au moins 5 ans puisque le mandat est de 5 ans", a déclaré le ministre du Redressement productif devant la presse en arrivant à la Fête de la Rose de Frangy-en-Bresse, son fief. Il était interrogé sur les propos de l'ex-candidat du Front de gauche dans le JDD dans lequel il qualifie de "creux" et de "presque rien" les 100 jours de François Hollande.

"Il ne faut pas être injuste"

"Pour ma part, pour redresser l'économie, l'industrie de notre pays, je réclame cinq années pleines. Nous allons nous consacrer pendant ces cinq années à reconstruire pierre après pierre une industrie, la mener sur le chemin de la renaissance", a-t-il dit, se disant "très combatif" et "très engagé" pour cette rentrée. "Il y a beaucoup de choses qui ont été faites, il ne faut pas être injuste", a-t-il estimé, ajoutant que "le Parlement va être très sollicité à la rentrée".

Selon lui, "toutes les gauches doivent s'unir, et d'ailleurs tous les Français doivent se donner la main pour réussir le redressement de notre pays". "Nous avons besoin de rester soudés face à la difficulté et l'adversité du moment pour réussir à changer les choses. Ca concerne tout le monde, la gauche, comme la droite, comme tous les Français", a-t-il commenté.

Résultats élections européennes 2014
La question du jour

Faut-il dissoudre la LDJ, Ligue de défense juive?