En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg devant l'Assemblée nationale, le 5 février dernier.
 

A peine sortis de la crise Batho, PS et écologistes voient de nouveau leur alliance fragilisée. En cause, de nouvelles déclarations du "trublion" du gouvernement sur le sensible dossier du gaz de schiste.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

30 opinions
  • erma17
    erma17     

    Allez, je vais me répéter, car je vous pense atteint d'autisme : Vos pauvres et maigres références trentenaires n'abusent que vous! Allez jouer avec quelqu'un d'autre!

  • erwan75
    erwan75     

    Je reconnais volontiers que les vôtre sont impressionnantes ... Le FN en ses mairies: affaires, condamnations en série et clientélisme : alors que le Front national a fait son retour à l'Assemblée et vise des mairies en 2014, Mediapart dresse le bilan de ses expériences municipales à Toulon, Orange, Marignane et Vitrolles à la fin des années 1990. Quatre gestions, quatre échecs et une avalanche de scandales. Deuxième volet de notre série.", http://www.mediapart.fr/journal/france/100912/le-fn-en-ses-mairies-affaires-condamnations-en-serie-et-clientelisme :)))

  • erma17
    erma17     

    Vos pauvres et maigres références trentenaires n'abusent que vous!

  • erma17
    erma17     

    @erwan75 : Vous ne cessez de vous répéter et en devenez plus que lassant. La vacuité de vos arguments est à l'image de la perspective que vous offrez à la France. Encore une fois vous n'avez répondu à rien. Vous enfumez, et n'êtes capable que de ça. Pour votre gouverne, je ne suis pas encarté FN, juste un simple sympathisant qui estime que même imparfaites, les constats faits et les solutions apportées par ce parti que je soutiens depuis près de 30 ans seront toujours meilleures que les successions de trahisons offertes par nos gouvernants depuis plus de 3 décennies! Bonnes querelles intestines (puisque finalement le sort de votre parti vous intéresse plus volontiers que celui de la France!...), et rendez vous aux prochaines élections. Et pour ne pas être en reste, au final, votre esprit fanatiquement partisan ne m’intéresse pas non plus! ;)

  • erwan75
    erwan75     

    vous me faites rire, "comme à votre habitude" (sic) vous vous écoutez parler, vous vous plaignez de ne pas avoir de réponse (enfin pas celles qui vous conviennent), mais vous ne lisez pas ... enfin et surtout vous vous plaignez d'être agressé, vos commentaires sont truffés d'appréciations "très personnelles", non sur le fond mais sur votre interlocuteur ... le tout hypocritement saupoudré de "cher Erwan" ... mais personne n'est dupe ! Sur le fond, votre discours (trop) longuement tartiné se réduit finalement qu'à de l'anti européisme primaire, celui la même que nous ressassent tous les populistes qui se verraient bien calif à la place du ... finalement vous êtes bien à votre place au fn, ce parti qui prétend révolutionner la France voire l'Europe et dont l'expérience se limite à la gestion de quatre malheureuses municipalités, quatre gestions, quatre échecs et une avalanche de scandales ! Sur ce je vais devoir mettre un terme à cet échange finalement assez stérile, vous attendre déballez votre discours anti-européen archi connu n'a finalement pas grand intérêt ... bon courage pour votre croisade, elle ne m'intéresse pas !

  • erma17
    erma17     

    [Contenu Modéré]

  • erwan75
    erwan75     

    Certes, j'ai bien compris que vous me régurgitez le discours anti-européen mille fois rabâché dans la bouche de populiste de droite comme de gauche comme Dupont Aignan, Marine Lepen ou encore Melenchon, sans aucune expérience gouvernementale ... seulement voila, l'ensemble des pays de la zone euro ont très tôt (dès 1973 en fait, avec la fameuse "loi Pompidou") pris la décision de nous protéger de la tentation simpliste d'avoir recours au financement inflationniste pour financer le déficit) ! Alors "chère erma17", à mon tour de vous demander de remballer votre propagande nationaliste "à 2 balles" !

  • erma17
    erma17     

    @erwan75 : Je n'ai jamais prétendu que la dette souveraine datait de 2009, mais comme à votre habitue, vous déformez, puis réinterprétez, pour arriver à une vérité toute fabriquée! Arrêtez donc de pratiquer le sophisme! En France, c'est l’interprétation de la loi du 3 janvier 1973 sur la réforme des statuts de la Banque de France qui, sous la tutelle du ministre des finances Valéry Giscard D'Estaing, a permis d’« auto interdire » à l'État Français d'emprunter auprès de la Banque de France. Le Traité de Maastricht, et notamment la loi sur la Banque de France votée en 1992, a définitivement interdit l’emprunt de l’état français auprès de la banque de France. L'article 123 du récent traité de Lisbonne (ratifié suite à un déni de démocratie ) stipule qu’ "il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des États membres (...), d'accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions, organes ou organismes de l'Union, aux administrations centrales (...); l'acquisition directe, auprès d'eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite". C’est la destruction programmée pour tout état d’avoir recours, soit à la banque de France, soit à la banque centrale, en vue d’emprunts à taux préférentiels, voir taux 0%... Pourquoi se priver de cette prérogative, erwan75 ? Expliquez-nous le, brièvement, et sans nous prendre pour des débiles profonds, et sans utiliser votre propagande UMPiste à 2 balles ! Michel ROCARD, qui a pourtant largement défendu Maastricht, avance lui-même en décembre 2012 l’argument selon lequel, et s’agissant de la capacité qu’avait l’État Français d’emprunter auprès de la Banque de France : « Si on était resté là, aujourd'hui, avec tous les emprunts qu'on a fait depuis - puisqu'on emprunte tous les ans - la dette publique française serait de 16 ou 17% du PNB. »… Autrement dit, cher erwan75, si l'État avait pu se financer directement à la Banque de France sans intérêts, mais avec l'obligation de rembourser l'emprunt et de détruire ainsi la monnaie créée, le pays ne serait aujourd'hui quasiment plus endetté. Quant à l’argument de la « planche à billets », tout droit venu de vos idoles Pro européistes, il est ridicule, et ne peut prospérer. La monnaie fiduciaire qui ne représente que 7 %, et produite par les Banques centrales, ne sont rien en comparaison de 93% restant, crées par les banques commerciales qui ont hérité du droit de créer la monnaie par un simple jeu d'écriture dans une ligne de compte, c'est donc le crédit qui crée la monnaie ! Allez, je ne m’étale pas plus longuement…réfléchissez avant que de vouloir ridiculiser vos interlocuteurs ! ;)

  • erwan75
    erwan75     

    @erma17, vous voudriez que les états endettés qui retournent rechercher de l'argent la plupart du temps pour boucler leurs budgets empruntent à leurs banques centrales ? mais qui abonde ces banques centrales si ce n'est les marchés financiers (ou la planche à billet) quand c'était encore possible ? la meilleure preuve en est que le problème de dettes souveraines ne datent pas de 2009 ...

  • hippo
    hippo     

    mais virez le ce guignol

Lire la suite des opinions (30)

Votre réponse
Postez un commentaire