En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Michel sapin veut pénaliser les licenciements boursiers
 

PARIS (Reuters) - Michel Sapin, pressenti pour devenir ministre de l'Economie dans le prochain gouvernement de gauche en France, entend pénaliser...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

36 opinions
  • daccord75
    daccord75     

    Quand on parle de morale, on touche à la fois à des valeurs et à des principes A un moment il faut faire abstraction, de tout de ça, autrement aucune décision ne peut être prise.

  • sumethem
    sumethem     

    Avec vous on se croirait retourner au moment ou siégeait l'Assemblée Constituante du 17 juin 1789, à cette époque la " force du peuple " , avait une signification, mais à l'heure actuelle quelle vaste fumisterie !!!, vous savez aussi bien que moi que que le " peuple " ( la " populace " comme a dit récemment un descendant d'une famille illustre . . . . ) n'est pas associé aux décisions parlementaires, alors arrêtez de faire référence d'un principe éculé !!! Maintenant qu'est ce que l'esclavagisme vient faire dans le débat ???, décidément vous êtes à côté de la plaque !!!

  • luxuriance
    luxuriance     

    Mr Michel BARNIER, commissaire européen, a témoigné ce matin sur une radio et a clairement exposé que la moralisation économique avait totalement disparu de l'Europe et qu'il était temps de revoir ces politiques.

  • biduledu18eme
    biduledu18eme     

    On ne tutoie pas les gens, à part quand on a vécu avec ou bien parce que ce sont des amis

  • pseudosimiste
    pseudosimiste     

    La souveraineté de l'état ne doit pas abolir l'autonomie de l'individu, qui doit pouvoir continuer de gérer librement sa vie personnelle, il en est de même avec l'entreprise, ce principe est souvent bafoué par l'état français. ///L'état n'a pas à se mêler de la gestion des entreprises privées, autrement c'est un excès de pouvoir. ///Les licenciements boursiers ou pas sont un exemple d'acte de gestion. ///La pénalisation de licencier incitera certains à utiliser des moyens plus radicaux qui sont nombreux et variés . . . ///
    L' état n'a pas intérêt à aller a l'affrontement, surtout avec le contexte économique actuel

  • netgear
    netgear     

    J'ai vu certains RH à l'oeuvre, ils se croient carrement au dessus des lois. Il y en a même un qui a fait desactiver la badgeuse pour ne pas avoir à payer les heures sup, et c'etait le premier à voter Sarko. Un jour un policier l'a contrôlé sur la route, ils n'en pouvait plus. J'ai cru qu'il allait faire une jaunisse d'avoir à respecter l'iordre public, celui qui est établit par la force du Peuple. Enfin, tout ça pour dire la mentalité de ces esclavagistes!

  • netgear
    netgear     

    Qu'ils partent! Apres tout, on a pas besoin de ces profiteurs affameurs, faiseurs de crise ici! Par contre, on recupere TOUT le poignon (qui est le notre,à la base, nous les petits, ne l'oublions pas!)avant de les laisser franchir la frontiere!

  • netgear
    netgear     

    Qu'ils partent! Apres tout, on a pas besoin de ces profiteurs affameurs, faiseurs de crise ici! Par contre, on recupere TOUT le poignon (qui est le notre,à la base, nous les petits, ne l'oublions pas!)avant de les laisser franchir la frontiere!

  • netgear
    netgear     

    Et si le capital etait pris de force aux riches pour le placer dans une banque du Peuple afin de creer des entreprises par le peuple, pour le peuple ?

  • netgear
    netgear     

    Si pour vous, la protection de l'humain et une notion d'un autre age, sachez que l'esclavagisme que vous semblez adorer, et d'un age encore plus ancien!

Lire la suite des opinions (36)

Votre réponse
Postez un commentaire