En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'ancien ministre, député et maire RPR de Lyon Michel Noir
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

30 opinions
  • Gallus Bellum
    Gallus Bellum     

    Ce n'est pas le vent qui tourne mais les girouettes!... Je me souviens de vieux propos dont je ne saurai retrouver les articles mais ma mémoire me rappelle que cet individu est mal placé pour parler!

  • iamagic
    iamagic     

    Miche Noir n'a pas eu de grosses casseroles traîner, des affaires judiciaires graves il fut un temps??? Alor qu'il la ferme, celui-là! Il faut bien essayer de refaire parler de soi qd on est dans l'oubli total et pour cause!!

  • grognon
    grognon     

    il a raison, il ne faut pas rester dans le ni-ni. Les Républicains (les électeurs) doivent aider le FN à gagner quelques régions et Le FN (les électeurs) doivent aider les Républicains à gagner toutes les autres régions, de ce fait : PS = 0.

  • doume39
    doume39     

    ni-ni et no-no sont dans un bateau, no-no tombe à l'eau, mais qui l'a poussé?

  • waldhari
    waldhari     

    La lâcheté, c'est de s'arranger entre faux-amis en prétextant sauver la démocratie tout en ayant aucun programme et des propositions sérieuses pour lutter contre le Front National.
    Admettez qu'il est plus facile de s'arranger entre vous et de faire front commun que de réellement travailler sur vos programmes.
    Semper-fi.

  • beaudolo
    beaudolo     

    Autrement dit le socialisme en politique c'est le comble de la lâcheté? je m'en étais apperçu, vivement 2017!

  • Pseudome
    Pseudome     

    Si les personnes représentant des partis ne semblent pas nous représenter vraiment, il peut arriver que nous ne voulons pas voter pour elles ... Nous n'avons plus envie d'être déçus par des votes ... et c'est pour cela qu'il y a beaucoup de votes blancs, qu'il faut bien reconnaître en tant que tels !

  • rigolo
    rigolo     

    Monsieur le député Michel Noir, si votre parti ainsi que les autres avait donné satisfaction au peuple de gauche comme de droite il n' y aurait pas actuellement un Français sur deux qui pour les régionales vont vous donner la monnaie de votre pièce en votant F.N
    De toute manière la gestion du Pays par le F.N ne peut pas être pire que la votre tout parti confondu depuis des décennies.
    Vous n'avez Monsieur même pas le courage d'avouer votre échec.

    iamagic
    iamagic      (réponse à rigolo)

    Bravo pour votre commentaire!

  • R.I.P
    R.I.P     

    On fait ce que l'on veut cher monsieur

  • valgego
    valgego     

    Le Ni ni c'est avoir la capacité intellectuelle de rester fidèle à ses idées sans compromissions, la volonté de ses convictions et la dignité de ne pas se renier en s'alliant avec l'ennemi, pour combattre un adversaire dont les intentions sont largement aussi honorables que la mise à sac orchestrée des fossoyeurs de l'état prétendument serviteurs de la République . Le Noir n'étant pas une couleur, mais l'absence de couleur, on peut l'accommoder au rose pour la couleur ......que vous savez, et ce n'est pas une référence universelle en mélange de barbouillage;

    Frédéric Sauver
    Frédéric Sauver      (réponse à valgego)

    Je suis assez d’accord avec vos deux premiers phrases, sauf que : Y- a-t- il aujourd’hui des différences telles entre Les républicains et le PS que ce ni-ni puisse être considéré autrement que comme du calcul électoraliste ?

    valgego
    valgego      (réponse à Frédéric Sauver)

    A ce jour bien qu'il y ait forcément dans toute démarche politique un aspect électoraliste, le plus marquant mais néanmoins visible est du côté d'un parti socialiste, qui s'est toujours servi de la stigmatisation du FN pour diviser la droite, manque de chance, sous Mitterand, plus malin, le PS avait assuré ses arrières avec la gauche plurielle,......avec Hollande, la division des forces de gauche étant consommée jusqu'au sein du PS, cette tactique politicienne se retourne contre le PS en difficulté dans toutes les élections, et contraint pour sauver quelques sièges à un " Front républicain",proclamé dans l'urgence, alors que rappelons le, les premières paroles du président Hollande ont été : " Le PS est assez fort pour gouverner seul " . LE calcul politique actuel est donc du côté PS, Le langage de la droite a toujours été clair pas de compromis, malgré bien sûr quelques opinions personnelles divergentes comme celle de Noir, ( qui n'est plus du parti ) . En ce qui concerne le fondement politique, la gauche faisant désormais une politique de droite pour se sortir de sa guerre inconsidérée à la finance, il est très clair que les calculs électoralistes vont du côté où ils profitent le plus, hélas dans ce cas avec beaucoup trop de reniements et de compromis, dont je ne suis pas un adepte, mais chacun a le droit de penser ce qu'il en veut, je ne critique personne;

Lire la suite des opinions (30)

Votre réponse
Postez un commentaire