En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La PMA n'est pas à l'ordre du jour a affirmé dimanche la ministre de la Santé Marisol Touraine, ici le 26 mars à l'Elysée.
 

En mai est attendue à l'Assemblée nationale une proposition de loi PS-écologistes sur l'autorité parentale, reprenant certains aspects du projet de loi sur la famille qui avait été reporté sine die en février.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Je vous ai répondu dans l'autre article en citant un article du figaro à propos d'un amendement EELV dans ce sens. Censuré, évidemment ! La charte doit interdire de citer les autres médias ou de dire la vérité, je ne sais pas ...

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Même pas. Un couple va saisir la justice. Le tribunal va considérer qu'un statut identique ne peut entraîner des traitements différents. Ca passera devant le conseil constitutionnel ou sera réglé de façon jurisprudentielle. Mais c'est juridiquement inévitable. Et ceux qui ont passé de force la loi instituant ce statut identique, ceux qui ont mis la main de la société française dans cet engrenage en insultant ceux qui n'étaient pas d'accord, feront mine de tomber des nues.

  • grainesdamour
    grainesdamour     

    Quand les français ont demandé à bénéficier du diagnostic préimplantatoire, de l’IMG, le gouvernement a t’il soulevé un débat national d’une telle ampleur polémique ?

    Il est choquant que les professionnels les plus à même de prendre des décisions sur ces sujets soient soumis à des condamnations pénales lorsqu'ils aident des femmes seules ou en couple à réaliser une PMA .

    Les femmes sans ressources continuent donc de s’exposer au risque des MST, se mettent à disposition d’hommes peu scrupuleux qui utilisent les réseaux sociaux pour « racoler ».

    Depuis 1974, année de la loi Veil, les mentalités ont hélas peu évolué.

    Une femme qui décide d’être enceinte et de mettre au monde un enfant est-elle contrainte de demander l’autorisation de son conjoint (ou de sa conjointe) ou de son médecin traitant, voire de son employeur ou de l’Etat ? Non, certainement pas, nous ne sommes pas en Chine.

    Au nom de quel principe général du droit une femme qui décide de réaliser une insémination avec une paillette de sperme commandée à European sperm bank qu’elle remet à son médecin, voir à une infirmière, doit-elle demander l’autorisation de son conjoint (ou de sa conjointe) et de madame la ministre des affaires sociales ?

    Si le gouvernement français voulait bien laisser le sujet de la PMA à la libre conscience des femmes et des médecins et s'occuper de ce qui relève de sa compétence - les déficits publics - peut-être que les vrais problèmes sociaux seraient plus vite résolus.

  • Gallus Bellum
    Gallus Bellum     

    Ha ha ha!!! Comme par hasard! Mais comment certains Français peuvent être aussi bêtes et naïfs!?

  • Gallus Bellum
    Gallus Bellum     

    +1

  • Gallus Bellum
    Gallus Bellum     

    +1!

  • Gallus Bellum
    Gallus Bellum     

    +1!

  • Gallus Bellum
    Gallus Bellum     

    +1!

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Encore, un enfumage grossier de ce gouvernement, pour les GPA et PMA, pas de soucis, depuis la loi Taubira d'il y a quelques mois, plus de problème, il suffit pour la PMA d'aller en Espagne par exemple et idem pour la GPA aller au canada et commander 2 bébés par exemple,ensuite au retour pas de problème ce sont vos enfants et ils sont reconnus et pris en charge. Donc encore un leurre pour nous amuser et calmer la populace....

  • simone koehle
    simone koehle     

    Vous ne croyez pas qu'il est des choses plus importantes que des cadeaux à un lobbies de quelques personnes ??? nous avons eu droit aux déchirements de notre peuple pour une loi qui pouvait attendre alors que le chômage fleurissait nos maisons, alors messieurs et mesdames vous pouvez quand même arrêter vos simagrées parentales et penser un peu plus généreusement à ceux qui souffrent de n'avoir plus les moyens de gâter leurs progénitures pour cause de dégringolade du pouvoir d'achat

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire