En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
French far-right leader Marine Le Pen (R) and her father France's former far-right leader Jean-Marie Le Pen attend a youth summer congress of the Front National (FN) far-right party , on september 7, 2014, in Frejus, southern France. AFP PHOTO / VALERY HACHE 
VALERY HACHE / AFP
 

Le président d'honneur du parti s'est invité au bureau politique prévu ce mardi, et qui s'annonce déjà houleux.

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Picto
    Picto     

    Le père a raison de s'accrocher : le FN c'est lui.
    C'est lui après la guerre 'd'algérie.
    Le FN c'est le parti anti-arabes, qui maintenant se dit anti-musulmans car ça fait facho et raciste de dire anti-arabes. C'est pas politiquement correct.

  • Et maintenant ?
    Et maintenant ?     

    Elle veut de diaboliser le FN en chassant son père, le fondateur.

    Mais la base du FN, ce n'est pas elle, ni Philippot, ni Alliot. Ces ont les idées du père.
    Souvenez vous du succès de Marion Marechal Le Pen : elle défendaient les idées du père Le Pen.
    ... en restant "politiquement et verbalement correcte" en public.

    En privé,
    ... son seul programme était
    "la France aux français de souche",
    "les immigrés même nés en France, retour au pays" si pas d' intégration complète.
    .

  • Franco Gallus
    Franco Gallus     

    Quand on est seul on commente à plusieurs reprises.

  • Démocratepasfacho
    Démocratepasfacho     

    À fille malhonnête, père malhonnête et demi.!!!! C est l escalade

  • Démocratepasfacho
    Démocratepasfacho     

    Oulaaaaa ça sent encore des procès familiaux. Imaginez la présidente, une catastrophe !!!!

Votre réponse
Postez un commentaire