En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Mariage homo et PMA : week-end agité à l'Assemblée

L'Assemblée nationale
L'Assemblée nationale - © DR

Seul le premier article de la loi sur le mariage et l'adoption pour les couples homosexuel a été voté par les députés depuis le début de l'examen du texte. Si l'opposition fait preuve d'ingéniosité pour ralentir les débats, les hésitations du gouvernement ne facilitent pas les choses.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
10 opinions
  • Grumly,

    L'aversion des homosexuels conduit souvent les homophobes & opposants à oublier un peu facilement les hétéros quand ça les arrange.
    Je rectifie vos propos donc. La PMA ne concerne que les femmes (hétérosexuelle+homosexuelles) et pas forcément les hommes, puisqu'une femme célibataire peut utiliser du sperme de donneur. Elle n'est pour autant pas infertile toute seule, ni en couple, puisqu'il n'y en a pas, pour balayer vos propos lénifiant sur l'infertilité et le droit sur une autre contribution. Il n'y a aucune inégalité devant la loi. Si la GPA n'est pas auorisée pour les hétéros, elle ne l'est pas pour autant pour les homos.

  • papa72,

    Fin de semaine agité? qu'est ce qu'ils ont agité? Vu le salaire qu'on leurs donne il peuvent bien ce bouger le C..

  • Grumly,

    C'est pour ça qu'il faut un joli débat sur la GPA ensuite en France (la droite avait déposé un projet de loi pour il y a moins de 3 ans) pour encadrer la chose et éviter que homos ET hétéros aillent le faire à l'étranger.

  • Grumly,

    Croyez bien que les homosexuels se débrouillent déjà tous seuls pour la PMA
    Et revenez aussi un peu sur terre. Vos millions de personnes concernés par le diabète en opposition à quelques centaines d'enfants par an, ça fait rire. Derniière précision, les homosexuels paient aussi des impôts pour financer la sécu à laquelle seuls les hétéros ont droit pour la PMA!

  • Grumly,

    ABRAACADABRA : Voila une belle remarque intelligente et pleine de sens.
    Vous devriez essayer ça vous décoincerait et vous nous donnerez le résultat

  • Grumly,

    pipiaulit: La déviance est une notion de sociologie désignant des comportements non conformes aux normes sociales (drogues, délinquances, prostitution, corruption, ...). Voyez vous la différence avec une sexualité qui n'est pas un choix et qui existe naturellement depuis que l'homme est sur terre ?
    Vous n'êtes pas sans savoir non plus que l'utilisation du mot "norme", en référence à "normalité", porte un jugement de valeur plus que péjoratif. Cela ne vous aura pas échappé et montre en effet la teneur homophobe de vos propos liminaires.
    Après, votre couplet "La politique doit encourager la norme et non la déviance", est un pur fantasme et une erreur. La politique est d'améliorer la société pour que tous aient des droits et devoirs égaux. Nous n'avons manifestement pas les mêmes idéaux. Bonjour les dégâts pour les minorités et les faibles dans votre société idéale, qui favoriserait une majorité. (vous devriez appliquer votre principe aux noirs, arabes, .... Genre la norme c'est d'être blanc) . Bref, faire de jolis pourcentages sur le nombre et appliquer les lois en conséquence...
    Votre charabia sur le fait que les homos ne sont pas infertiles individuellement pour les opposer aux couples hétérosexuels infertiles est idiot. Simplement car c'est le couple qui est infertile. Soit à cause d'un problème, soit à cause de l'orientation sexuelle (2 hommes ou 2 femmes, vous l'avez compris, ne peuvent pas procréer ensemble). Mais c'est bien là que vous posez votre différence. Vous condamnez une infertilité du couple au motif de l'orientation sexuelle (et non pas pour l'idée que les personnes dans le couple soient fertiles ou non).
    Bref, le motif de l'infertilité du couple vous pose problème et c'est bien une égalité devant le droit : l'infertilité et non la motif pour lequel vous êtes infertiles. Il y a donc bien une inégalité devant la loi.
    Et quand bien même, le problème de fond pour vous, ce n'est pas la sécu (les homosexuels ont recours à la PMA depuis des décennies tous seuls pour nombre assez limité (pour tous ceux qui voient déjà la destruction sociale en point d'orgue de la loi)) mais bien que des homosexuels puissent souhaiter avoir des enfants et les éduquer. Ca vous fait seulement mal d'admettre que c'est déjà le cas, et que cela fera bientôt partie des "normes sociales". Vous avez dit "déviance positive" ?

  • pipiaulit,

    puis la PMA ne pourra concerner que les lesbienne, donc encore la une inégalité entre homo femme et homo homme, tout ça est une vaste blague...

  • pipiaulit,

    et pendant ce temps on dé rembourse des médicaments contre l'hypertension artérielle et depuis peu un traitement contre le diabète de type 2. Des millions de personnes sont concernés, mais c'est plus important de s'occuper de gens en pleine forme sous prétexte "d'égalité".....

  • Grumly,

    Le recul sur la PMA est soi-disant justifié par les calendriers.
    Il faut espérer que le gouvernement aura le courage d'aller au bout de cette démarche.
    Que la PMA soit autorisée ou pas fait partie des débats de société.
    Mais si la PMA est autorisée pour les hétérosexuels, elle doit l'être pour les homosexuels.
    Il n'y a pas de discussion à avoir sur ce point.
    Idem pour la GPA un jour...

  • ABRAACADABRA,

    Le gouvernement cherche tous les moyens de reculer sur la PMA sans perdre la face.

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •