Mariage homo : une série d'amendements UMP rejetés

La majorité de l'Assemblée nationale a rejeté samedi soir une série d'amendements des députés UMP.

M.G. avec AFP
Le 03/02/2013 à 8:14
Mis à jour le 03/02/2013 à 8:19
L'hémicycle de l'Assemblée nationale

7 JOURS BFM : Mariage : duel dans l’hémicycle - 02/02


Mariage homo : week-end studieux pour les députés 03/02


Alors que l'article 1 de la loi sur le mariage homosexuel a été adopté, la majorité de l'Assemblée nationale a repoussé samedi soir une série d'amendements des députés UMP proclamant que "l'intérêt supérieur de l'enfant est de vivre prioritairement auprès de son père et sa mère biologiques" et que "nul n'a de droit à l'enfant".

De même, ont-ils ajouté, la loi en discussion "ne peut pas se contenter d'ouvrir de nouveaux droits aux parents sans proclamer également que les enfants ont des droits auxquels les désirs des adultes ne peuvent faire échec".

"Quel message donnez vous à tous les enfants issus d'autres familles ? aux enfants adoptés ? à ceux nés de la PMA (procréation médicalement assistée) ? ayant des parents divorcés ou vivant dans des familles monoparentales ?" leur a rétorqué le rapporteur PS du projet de loi, Erwann Binet.

"L'exception ne doit pas devenir la règle"

"Dans un couple hétérosexuel ayant recours à la PMA, le père n'est pas celui qui a fait le don de gamètes", a relevé la communiste Marie-George Buffet. "Et si les familles monoparentales ont souvent des difficultés, c'est souvent pour des raisons sociales et non par manque d'amour", a-t-elle ajouté.
    
"On sait que le schéma d'une famille autour d'un père et d'une mère biologique n'est pas toujours le cas, mais c'est le schéma qui est préférable. L'exception ne doit pas devenir la règle", a répondu le député UMP Xavier Breton.
    
Les députés ont aussi rejeté un amendement UMP interdisant "toute intervention ayant pour but de concevoir un enfant issu de deux personnes de même sexe". "Le clonage est déjà interdit par la loi", a déclaré la ministre de la Justice Christiane Taubira, en jugeant inutile cette disposition.

Résultats élections européennes 2014

Toute l'actu Politique

La question du jour

Etes-vous prêt à acheter certains médicaments hors des pharmacies ?