En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Frigide Barjot
 

Les opposants à la loi autorisant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels ne goûtent guère le calendrier avancé du gouvernement. Pour Frigide Barjot, c'est "un couperet qui tombe sur la tête du peuple".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

324 opinions
  • PeaceAndLove
    PeaceAndLove     

    @ Grumly : merci. Je dois avouer que je trouve vos réponses très pertinentes et que ces réflexions m'enrichissent. La violence ne sert à rien et je souffre tous les jours de voir une ambiance si délétère dans notre pays et dans le Monde. Je ferai toujours mon possible pour combattre toute cette haine et cette radicalisation de toute part ! J’ai choisi le sobriquet «PeaceAndLove» en réponse à toute cette violence que je peux lire dans les commentaires de tous bords ici ou ailleurs. C’est la première fois que je participe. Je ne suis pas d'accord avec vous par rapport à la GPA. Qu'un couple homosexuel élève les enfants, déjà existants (de l'un des deux parents, et donc avant que ce parent ne découvre sa préférence sexuelle), cela ne me pose absolument aucun problème. Oui, les homosexuels sont capables d'éduquer des enfants et d'être responsables, bien évidemment ! Je reste par contre farouchement opposé à la GPA et ne suis pas d'accord avec vous quand vous dites que c'est insupportable que le débat sur les mères porteuses serve de levier ou qu’il faut «encadrer» une technique existante. En dehors de l’adoption pour laquelle je suis d’accord, comment un couple homosexuel homme, qui n'a pas d'enfants, et qui désire en avoir ferait sans avoir recours à la GPA ? Je reste opposé à cette technique pas seulement pour les "homos», mais pour tous les autres aussi ! "Encadrer" cette loi veut dire qu'on la tolère. Donc c'est NON, c'est tout. Comment le ventre d’un Humain peut porter l'enfant d'un autre? Je ne nie pas l’existence de la technique et que certains contournent la loi pour arriver à leur fin, mais ce n'est pas parce que cela existe, qu'on est obligé de le faire et qu’on ne peut garder des principes de valeurs. On est juste «pour» ou «contre» la GPA, et vous ?
    Je suis complètement pour le «mariage» pour «tous» si cela n’entrainait pas de facto une remise en question de la procréation d’un enfant. Je suis pour le «mariage» de couples homosexuels si cela amène une parfaite équité et les mêmes droits qu’un couple hétéro afin de protéger les conjoints et d’avoir ainsi une vraie reconnaissance dans notre société, mais la question de la procréation des enfants me préoccupe... De ce «droit», au nom de l’équité, d’avoir des enfants. Je me rends compte que finalement, on se prend la tête pour des problèmes de pays riches ! La vérité c'est que c'est le «bordel» pour tout le monde sur cette planète, mais d'une manière différente. Moi j'assume. Ma femme aussi. On s’est rencontré alors qu'elle était séparée avec un enfant à charge et un cancer. On a traversé des épreuves difficiles et on vit en permanence avec une épée de Damoclès au-dessus de nos petites têtes... Malgré notre envie, on ne peut risquer une grossesse sans nouvelle rechute. Point. On s’aime toujours.
    Quand je parle de «contre nature», c’est au sujet de ces «techniques» de procréation pas de l’homosexualité. Même quand elle est médicalement assistée, ce doit être pour pallier une déficience du fonctionnement «naturel» des choses, par ex. une infertilité (qui est une épreuve difficile pour un couple et pas qu’une technique). Il faut que cela garde un sens. On soigne, on opère, on donne des médicaments pour réparer une fonction naturelle du corps et pas pour aller plus loin que les grands principes de la Nature, sinon on est vite rattrapé par les dérives, les dérapages qu’on ne contrôle pas longtemps. Pourquoi pas des «matrices» pour faire venir des enfants dans ce Monde ? Je ne nie pas que le Dopage existe dans le sport et que certains contournent les règlements, mais même «encadré» je n’en veux pas, car ça n’a pas de «sens» d’un point de vue sportif et éthique.
    Je ne suis pas «contre» vous ni «contre» les homosexuels, mais pas «pour» cette version du texte de loi qui malgré tout, au nom de l’équité des «droits», ouvre la brèche à la banalisation de «techniques» qui n’on aucun sens à mon avis. Malgré mon désaccord de ce point de vue là, je continuerai à me battre contre l’homophobie ou toute forme de ségrégation. Beaucoup de gens partagent ce point de vue dans les «pas pour» cette version du mariage pour tous.
    Je vous embrasse et vous souhaite une belle vie !
    Patrice

  • Claire le Roux
    Claire le Roux     

    je réagis juste sur la façon des "journalistes" de jeter de l'huile sur le feu en disant que les manifestants deviennent violents, que le mouvement se durcit, et transmettant les paroles de certains ministres condamnant les appels à la violence: une seule personne à t'elle entendu autre chose que des appels au calme?que le respect des couples homosexuels? et pourquoi personne ne parle des policiers en civils, mêlés aux manifestants, et faisant monter la pression. Alors s'il vous plait, messieurs les journalistes, faites votre travail, et arrêtez de colporter des ragots que vous ne vérifiez meme pas!

  • Grumly
    Grumly     

    @PeaceandLove : Je n'ai pas prétendu que la GPA c'est bien/mal ou que c'est légal en France. Vous vous méprenez. Je dis juste que cette technique existe et qu'il ne sert à rien de jouer à l'autruche (car les gens ne sont pas stupides et si ils veulent accéder à la technique, ils peuvent aller le faire à l'étranger). C'est pourquoi 9 pays en europe ont légiféré sur le sujet pour interdire le commerce de l'enfant par la mère porteuse. C'est en encadrant cette technique procréative qu'on pourra mieux la maitriser et éviter les dérives consistant à aller acheter les enfants aux usa ou en russie. Même madame Morano était pour à une époque (mais ça fait tâche de le rappeler à tous ces bien pensants). Le débat sur les mères porteuses n'est pas récent, et ce qui est inadmissible, c'est qu'il serve de levier contre le mairage gay car il n'a aucun rapport. (et certainement pas au nom d'une supposée égalité des couples (un homme n'est pas une femme) par rapport aux lois existantes et autorisées par la loi pour ces techniques (je vous rappelle à mon post sur l'homoparentalité. les gays sont des (bons) parents)

  • Grumly
    Grumly     

    @Peaceandlove: Je dois vous reconnaitre que vous argumentez sans violence dans vos propos, ce qui est loin d'être le cas sur ce forum. Sachez en premier lieu que ce projet ne passe pas "en force". Jean Pierre Michel, le rapporteur du texte, est aussi à l'origine des textes votés pour que les gays cessent d'être des citoyens de seconde zone (CUS, CUC, PACS) et ceci avec l'opposition constante et systématique des mêmes personnes (qu'on retrouve ici d'ailleurs et qui n'avoueront plus maintenant qu'elles étaient contre). Vous confondez "avoir biologiquement" et "élever". Il n'est pas contre nature qu'un couple homosexuel éduque des enfants, et que l'enfant provienne ou pas biologiquement de l'un d'eux, ou pas du tout. Sinon, il faut alors faire une différence avec des parents célibataires ou des couples hétérosexuels stériles. Tout comme il faudrait empêcher de se marier les gens qui le font sans intention d'avoir des enfants. Personne ne remet en question que les différences entre les individus existent (orientation, couleur, caractère...). Les gens les assument car ces différences font partie de leur personne. Vous confondez ça avec la notion d'égalité de droit devant la société. La réalité (celle que vous ne pouvez pas nier) par rapport à ce débat, c'est bien que les homosexuels se débrouillent déjà pour avoir des enfants et les élèvent. Votre position sur le "contre nature" est aussi inacceptable que le contre-nature en parlant de la relation sexuelle de 2 hommes ou 2 femmes. Car si vous qualifiez l'éducation homoparentale de contre nature (et non le couple en lui même), vous êtes bien sur l'expression du rejet d'un couple pour sa capacité éducative sur sa simple différence d'orientation. (Et si vous venez me dire que l'enfant a besoin des référents, vous allez vous contredire sur ce que vous disiez initialement). Il ne peut y avoir 2 discours à la frigide, comme reconnaitre que les homos sont des parents comme les autres, et qu'en même temps, ils doivent "cesser" d'avoir des enfants que le droit pourrait protéger via le mariage.

  • PeaceAndLove
    PeaceAndLove     

    @ Grumly : Je n'avais pas vu votre réponse @ breizer. Alors je réagis par la même occasion. Oui la GPA "existe" mais ça ne veut pas dire que c'est "bien". C'est pas parce que c'est "vu à la télé" que c'est "vrai". La GPA reste INTERDITE en FRANCE et pour d'excellentes raisons! D'un point de vue éthique et "humain", c'est juste une honte que cela puisse se pratiquer et sans parler des dérives existantes. Que ça soit pour un couple hétéro, homo, un parent isolé, c'est juste pareil !!! C'est pas parce que la société évolue et la technique aussi que c'est forcément vers le mieux ! Et c'est pour le bien de l'enfant ou des parents là ?

  • PeaceAndLove
    PeaceAndLove     

    @Grumly : "prendre des enfants en otage"... justement à force de parler des "droits" des adultes, on ne parle plus de leurs "devoirs" et encore moins des enfants et c’est précisément ce qui me préoccupe le plus!
    Oui, des couples homos élèvent des enfants. Certains le font admirablement bien et d'autres moins bien. Actuellement, que se passe t'il en cas de séparation d'un couple homo qui élève un enfant? Le parent "légal" peut séparer l'enfant de son deuxième parent de tel sorte qu’il n'existe plus. Super douloureux pour le parent et super constructeur pour l'enfant ! Malgré que je sois opposé au mariage pour tous, je soutiens l'association "l'autre maman". Ça souligne que cette loi n'a pas vraiment tout pris en compte et surtout du point de vue des enfants.
    Ces sujets très sérieux mériteraient pourtant plus de temps, de réflexions, de débats ouverts et respectueux et au contraire, tout va trop vite et dérape. Pourquoi passer en force?
    Alors, je ne suis pas "liberticide". Je n'ai jamais considéré l'homosexualité "contre nature". J'ai des amis homosexuels avec qui je discute librement de tout ça et avec respect. C’est possible. Je me pose des questions. Je réfléchis et on peut le faire dans le respect de l'Humain quel que soit son genre ou orientation sexuelle.
    Ce sujet divise, c’est une réalité et c’est la manière dont il est abordé qui m’exaspère et risque d’amener à plus de divisions et d’intolérance, hélas!!!
    De mon point de vue, l’homosexualité n’est pas «contre nature», mais qu’un couple homosexuel ait des enfants, oui. J’ai du mal avec la notion de «Droits» dans ce cas là. Ce n’est pas ça l‘«Égalité». Les différences existent, c’est ça la «Réalité». Que va t’on inventer pour les effacer... je n’ose pas l’imaginer.
    Pour moi, la «Liberté» c’est d’assumer ses différences, et d’en être fiers. De construire sa vie avec et pas demander plus que ce que la Nature peut nous donner.

  • Grumly
    Grumly     

    @breizer : Evitez le tutoiement SVP. Je suis breton. Comme vous le savez , ce sont de grands voyageurs.

  • Grumly
    Grumly     

    Votre seule remarque, c'est de dire que les politiciens sont vos larbins. On voit bien ou s'arrête votre esprit démocratique. Bref, rongez bien votre frein, car cette loi va passer, que vous le vouliez ou pas.

  • Grumly
    Grumly     

    @PeaceAndLove : Les sondages évoluent selon la manière dont les choses sont présentées. Et faire peur aux gens, en prenant les enfants innocents en otage de ces idées, c'est de la pure démagogie. Ensuite, je suis contre ces personnes liberticides, et ce même si les sondages n'étaient pas en faveur de l'égalité des droits. Exactement comme pour la peine de mort, ou une grande majorité de Français ne voulaient pas l'abolir. Qui irait dire maintenant que la majorité le souhaite ? Car ça fait des années que j'attends ça, et même lorsque l'opinion traitait les homosexuels de dégénérés, pervers, pédophiles et j'en passe (ce qu'on retrouve d'ailleurs dans les interventions de plusieurs personnes ici). Petite précision pour la PMA. Sachez que les lesbiennes peuvent se débrouiller plus simplement pour procréer. Elles ne sont pas stériles (pour une grande partie) et donc peuvent se débrouiller autrement qu'en passant chez un médecin! Le problème n'est pas que ce n'est pas "prévu", mais que ça existe déjà. (les gays élèvent et ont des enfants). Et le mariage a déjà été ouvert (pas fermé, ouvert!) aux couples gays, et avec suffisamment de recul pour que ça confirme l'innocuité sociale ou familiale de cette ouverture. Votre "position" sur le "contra nature", je l'ai déjà entendue maintes fois, sur le simple sujet de mon orientation. Ca fait sans doute bondir plus de personnes en 2013 qu'en 1993 qu'on puisse le contester, mais c'était une réalité. Et que des gays aient ou élèvent des enfants n'a rien de contre nature, puisque cela se produit déjà. J'ai du mal à respecter une personne qui me dit qu'elle veut me refuser les droits dont elle jouit. Et cette différence institue forcément une vision réductrice de l'autre...

  • Grumly
    Grumly     

    @breizer : personne ne vous a dit le contraire. maintenant ne venez pas me dire que vous n'avez pas remarqué que la société a évolué et que les gens ne restent plus ensemble toute leur vie (sans compter les accidents non voulus). De plus les gays ne sont pas stériles et peuvent se débrouiller pour en avoir. Les techniques existent pour les hétéros stériles ou les femmes célibataires. Si vous considérez ça comme contre nature ; fin du débat avec vous, car vous feriez un déni de la réalité : celle que les PMA et GPA sont des techniques qui existent . Vous voulez faire l'autruche ? Ca n'empêchera pas les gens (toutes orientations confondues) à y requérir. Et si vous vous posiez un minumum la question de savoir si un enfant (fragile) peut être élevé par deux parents du même sexe, vous verriez que non seulement ça existe depuis des dizaines d'années, mais que ces gamins n'ont pas un "manque". Le problème de l'origine biologique est le même pour tout lemonde, ce que je disais au début.

Lire la suite des opinions (324)

Votre réponse
Postez un commentaire