En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'hémicycle de l'Assemblée, théâtre des débats jour et nuit depuis mardi dernier
 

Les députés, malgré la volonté de prolonger le débat tard dans la nuit, ne sont pas venus à bout des quelques 1.400 amendements déposés au sujet de l'article 4 du projet de loi sur le mariage homosexuel, qui doit laisser la possibilité d'utiliser le terme de "parents" au lieu de "père" et "mère".

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    C'est surtout là le plus gros mensonge du PS. Ils ont essayé de minimiser le problème, jurant à qui voulait les entendre qu'il n'était absolument pas question de toucher aux termes "père" et "mère". On voit bien qu'ils n'y arrivent pas. Il est clair que dès le départ ils n'avaient d'autre choix que de retirer ces termes. Ce qu'ils annonçaient comme clair et sans problème se révèle, sans surprise, une usine à gaz qu'ils essaient d'imposer de force. Même eux n'y croient pas une seule seconde, ils sont d'une mauvaise foi crasse mais pas complètement idiots.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Présentez vous aux élections. Si un élu est bon, que les gens votent pour lui, je vois pas au nom de quoi on interdirait au peuple d'avoir le représentant qu'il souhaite.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    En voila un de beau blocage révélateur. La gauche ne peut pas instaurer le mariage homo sans retirer les mots "père" et "mère" (au singulier -> couple hétéro). Comme on leur a reproché cette intention et que c'était VRAI, ils ont dit "mais non, jamais de la vie" et essaient de faire sans. Le problème c'est qu'ils ne peuvent pas. A raconter des âneries aux français, à leur faire croire que tout ça n'est ni grave ni choquant, Ils se sont empêtrés dans leur propre embrouille. Mais les journalistes sont tellement occupés à leur lécher les bottes (je pourrais être plus conforme à ma pensée mais ce serait modéré) qu'il y en a pas un pour faire son taff et relever les multiples incohérences de ces textes. Tout ce qu'ils savent faire, à part fantasmer sur Taubira, c'est rapporter les potins et les buzz.

  • Rejane Vauvert
    Rejane Vauvert     

    député et sénateur le non cumul des mandats et pour quand pensais à nous avec nos retraite de misére on à pas de cumul nous de mandats on ne sort plus mais vous pas pas touches à votre portefeuille soyer moins égoiste mais bon les municipales arrive vous nous avait menti décu plus jamais je voterait à gauche sait pire pour nous les petites classesmoyennes qui se privent de tout oh pas vous rendez vous dans les urnes merci !!!!!

  • Manu11
    Manu11     

    Entendu de la part de hollande et de ses sbires "je chercherai un job aprés l'autre pour faire baisser le chomage", aujourd'hui ils cherchent un homo aprés l'autre. Ce n'est pas que je suis contre ces gens, ils ont le droit de vivre comme moi, mais là il y a d'autres urgences et on a déjà passé trop de temps sur ce sujet. Que le petit gros tienne enfin sa promesse du 31/12/2012, TOUS CONTRE LE CHOMAGE.

  • oriane100
    oriane100     

    C'est normal qu'il y ait beaucoup d'amendements sur ce point. C'est justement le coeur du débat sur le mariage pour tous. On peut dire qu'on est d'accord pour le mariage homo mais quand il s'agit de s'attaquer à la filiation dans les détails, au nouveau livret de famille, c'est plus compliqué. C'est là que ce trouve la négation d'un père ou d'une mère. A-t-on pensé aux géniteurs dans le livret de famille homosexuel ? Ne devrait-on pas ajouter des cases potentielles ? Tout le monde doit avoir le droit de connaître ses origines. Ce droit devrait être imposé dans les livrets de familles homosexuelles. Puisque ces livrets de famille seront différents de ceux destinés aux hétérosexuels, ont pourrait ajouter des cases "géniteur 1 et géniteur 2". L'Etat devrait imposer une transparence au nom des droit de l'enfant de connaître ses origines quand cela est possible (PMA non anonyme par exemple). Pour moi, quand deux femmes homosexuelles cachent sciemment à leur enfant l'existence d'un père, c'est de la misandrie, idem pour deux hommes homosexuels qui souhaiteraient cacher sciemment à leur enfant l'existence d'une mère, c'est de la misogynie. On n'enlève pas un droit à quelqu'un pour en donner à un autre (on n'enlève pas le droit de savoir qu'il a un père ou une mère à un enfant pour donner un droit à un couple homosexuel de fonder un foyer). Pour ne pas enlever un "droit", il faudrait ajouter un "devoir". Le devoir envers son enfant d'être transparent sur ses origines.

  • Sylvia
    Sylvia     

    Il vaut mieux faire la grâce matinée et veiller la nuit, cela rapporte plus, pauvre France, profitez en bien, un jour viendra où le peuple mettra toute cette bande de fainéants dehors !

Votre réponse
Postez un commentaire