En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Manuel valls et arnaud montebourg parlent du nucléaire comme d'une filière d'avenir
 

Manuel Valls considère comme Arnaud Montebourg que le nucléaire est une "filière d'avenir", une position qui provoque un tollé chez les écologistes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • Réaliste12
    Réaliste12     

    Hollande parlait bien de cohésion de son gouvernement ? Deja des dissidents ? Cela promet pour la suite. C'est con mais ils ont du faire des calculs et se rentre compte que sans le nucleaire le prix de l'ectricité va doubler en quelques années....et donc moins de moyens pour les français, donc moins de dépenses, moins de recettes, plus de chômeur. Hollande a fait des promesses pour récupérer les voix des écolos...un mensonge de plus mais bon venant des socialistes c'est normal et n'étonne plus. C'est comme sur les roms , Valls veut les virer et les écolos les proteger. Prions pour que Valls l'emporte.

  • lululanterne
    lululanterne     

    Ce sera Valls à gauche comme à droite je ne pense pas qu'il y en ai un seul qui lui arrive aux chevilles. Sarko 1er aurait eu un ministre tel que lui, il serait encore président. Mais il a préféré prendre 2 tâches à la place.

  • leane150
    leane150     

    AVOIR ENTENDU pendant la campagne de FH que ceux qui n'étaient pas en équation avec son programme ne ferait pas partie de son gouvernement, que se passe t il? ce n'est pas normal pour un président normal de se faire doubler et ça ne sent rien de bon si déjà il y a des rebellions mais ça c'est bien connu au niveau du PS, souvenez vous avant les primaires comment ils se déchiraient les uns les autres, l'entente n'était pas au plus haut

  • sans peur et sans reproche
    sans peur et sans reproche     

    nous sommes dans les premiers, si ce n'est les premiers mondiaux en matière de technologie nucleaire..et on veut se passer de la filière..??? un peu de serieux le gouvernement ne touchera pas à la filière et ça c'est sur..!

  • tutute
    tutute     

    le changement d'avis c'est maintenant!!!
    Il me semble que le nouveau président voulait réduire le nombre de centrale...Et ces ministres ne veulent plus..Je pensais que les ministres devaient mettre en application le programme du président..Encore un changement d'avis de ce gouvernement..

  • Alain760
    Alain760     

    Les ecolos ! ils representent quoi en France ? 2% et encore - Alors sincèrement on s'en fout ce qui compte c'est notre porte monnaie donc laissez nos centrales, c'est pas avec leurs éoliennes que l'on va se chauffer, ni avec le photovoltaique chinois. Les Ecolos ont une représentation que grâce à un accord avec le PS. Pitié pour nos fins de mois

  • superesistant31
    superesistant31     

    A part les verts qui doivent etre de droite et qui veulent nous faire payer l,éléctricité 25 fois plus chère avec leurs idées utopiques ! ( moi je dirai , a la C.. ! )

  • NANAU
    NANAU     

    Nanau tremble °°° nuclèaire °°° pas bon °°° Nanau prèfére les bougies °°° Nanau est romantique °°°

  • douze
    douze     

    Les vacances et les élections sont terminés,il faut revenir à la reallite. Bon à savoir 14000 éoliennes sont inutilisées aux US.

  • Noemia78
    Noemia78     

    Il a raison.Il faut arrêter de faire de la politique pour de la politique.La réalité est là.Compte tenu des besoins, on ne peut pas se passer du nucléaire.Les pays voisins soi-disant "plus vert ou écologistes" ont bon dos...Quand ils n'ont plus de courant ils en achètent à la France (même si c'est du courant sale parce que nucléaire...) et remettent en route leurs centrales à charbon...C'est quoi ça ?

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire