En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
MANUEL VALLS PREND LE RISQUE D'EN FAIRE TROP
 

Manuel Valls a occupé le devant de la scène médiatique tout l'été, irritant à droite comme à gauche, au risque de lasser une opinion publique...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • L ESTRANGER
    L ESTRANGER     

    MARSEILLE : 400 000/9OO OOO personnes d'origine extra-européennes. Sujet sensible occulté par conformisme !!! C’est incroyable à quel point les acteurs politiques nationaux et locaux ont tendance à sous-estimer cette délinquance sauvage qui sévit à Marseille. N’oublions pas que sur une population d'environ 900 000 habitants près de 400 000 personnes sont d’origine extra- européenne. Or, reconnaître qu’il y a un lien évident entre ce nouveau type de délinquance et une immigration massive entraînerait des poursuites pénales en cascade contre les courageux auteurs de ces propos ; plaintes qui seraient portées au pénal par des avocats à l’affût de toute dérive oratoire d’acteurs politiques réalistes. Autrement dit, la classe politique est piégée. Pourtant, une forte majorité d’électeurs marseillais partage ce sentiment. C’est le secret de Polichinelle local. Juvénal.

  • L ESTRANGER
    L ESTRANGER     

    M. Valls vient encore d’administrer la preuve de sa différence lors de l’amusant petit séminaire (ministériel de rentrée), organisé par le principal du collège (Hollande). N’a-t- il pas osé dire qu’au nombre des défis et des enjeux que posent à notre pays les dix années à venir figurent le problème de la compatibilité entre l’islam et la démocratie (la CEDH -cour européenne des droits de l'homme- a déclaré la loi de l'islam incompatible avec la démocratie dans un arrêt célèbre du 23 Février 2003) et le déséquilibre démographique entre l’Afrique et l’Europe ? N’a-t-il pas osé dire que la situation appelait une révision drastique de notre politique migratoire ? Voilà qui augure de sérieux débats à gauche et, qui sait, d’une inflexion de la dérive angéliste qui voudrait que l’immigration continue d’être une chance non seulement pour les immigrés mais pour le pays qui les accueille bien malgré lui. Tels quels, les propos de M. Valls ont scandalisé certains de ses voisins de table. Ils ont, selon celui-ci, « jeté un froid polaire », et pour celui-là, l’ancien député-maire d’Ivry a « franchi un cap hallucinant ». Celui du bon sens, en effet, et, qui sait, de la bonne espérance.
    .Juvénal.

  • Le Pirate
    Le Pirate     

    M en fout j ai pas voté pour ces gens là, mais ce qui ? Mais ce qui m énerve dans l article c est le<< au risque de lasser une opinion publique >>.
    Encore un phantasme de journal eux ça.

  • choubs
    choubs     

    il brasse que du vent

  • que negre lou gat
    que negre lou gat     

    Aux yeux d'une certaine gauche idéaliste ses propos son inadmissible et au yeux des élus de droite il le sont autant parce qu'ils se rapprochent à leurs yeux trop de leurs propres dogmes , donc de leurs potentiels électeurs.En vérité je doute que les électeurs soient dupes ,ni des uns ni des autres.

Votre réponse
Postez un commentaire