Manuel Valls attendu par les policiers à Mulhouse

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, se déplace ce dimanche à Mulhouse, où le syndicat de policiers Alliance a plaidé samedi pour que certains quartiers sensibles de la ville, théâtre cet été de violences urbaines, soient classés en zone de sécurité prioritaire.

BFMTV et AFP
Le 02/09/2012 à 8:52
Mis à jour le 02/09/2012 à 8:58

"Nous ne comprendrions pas que Mulhouse ne soit pas concerné par ce dispositif", a expliqué le syndicat dans un communiqué. "En toute impunité, des individus prennent quotidiennement nos collègues comme cibles, avec une violence de plus en plus inquiétante et une folie criminelle pour certains", ajoute le communiqué de la section Grand Est du syndicat.

La 2e ville d'Alsace est marquée par un "climat très tendu" dans ses quartiers sensibles, a expliqué Michel Corriaux, responsable d'Alliance dans le Grand Est, qui a notamment parlé de "violences lors de manifestations" et de la présence "d'armes de guerre".

Depuis la fin juillet, les quartiers sensibles de Mulhouse ont connu au moins trois nuits de violences. Une compagnie de CRS était venue en renfort pour tenter de ramener le calme.

L'entrée d'un collège et plusieurs véhicules avaient été brûlés, et un arrêt de tram vandalisé. Victimes de jets de pierres, des policiers avaient utilisé leur flash-ball pour se dégager, blessant légèrement un jeune. Le directeur départemental de la sécurité publique, Alain Martinez, a évoqué "un groupe de jeunes voyous inconscients, peut-être une vingtaine, qui ne se rendent pas compte de la gravité de leurs actes et qui considèrent la police comme une bande rivale".

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a annoncé le 31 juillet le déploiement dès septembre de "quinze zones de sécurité prioritaires". Elles seront suivies, en l'espace d'un an, de cinquante à soixante autres "proposées par les préfets qui s'appuieront sur l'expérience acquise lors de cette première phase".

Résultats élections européennes 2014
La question du jour

Faut-il dissoudre la LDJ, Ligue de défense juive?