En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le Sénat a adopté mercredi une proposition de loi communiste d'amnistie des délits et sanctions pour des faits commis lors de mouvements sociaux.
 

Le Sénat a adopté mercredi une proposition de loi communiste d'amnistie des délits et sanctions pour des faits commis lors de mouvements sociaux. « Il s'agit, ici, de faire œuvre de justice » a déclaré la garde des Sceaux, Christiane Taubira. Le texte doit maintenant être adopté à l'Assemblée.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

96 opinions
  • Dominique Denon
    Dominique Denon     

    La lutte armée est inscrite dans les gênes de la République ...
    Dans un pays où l'hymne national reprend bien fort "Aux armes citoyens", il est logique qu'on aime bien se taper dessus ...et que le gouvernement montre beaucoup de complaisance pour ces actions brutales....

  • nidedroitenidegauche
    nidedroitenidegauche     

    Que des ouvriers poussés à bout et manipulés par les syndicats cassent tout, je peux le concevoir, mais il faut quand même assumer un minimum ses actes. Ce serait un très mauvais signe envoyé aux patrons et investisseurs. "Vos employés automobiles peuvent tout casser et s'en sortir en fout levant un majeur bien senti".http://voitures.blogs.nouvelobs.com/ Après on nous dit "Entreprenez"... Il y comme dichotomie...

  • Banro
    Banro     

    Je fais circuler cette info d'autant que les syndicats veulent la mort des ouvriers, il suffit de voir leur refus de la fléxibilité du travail qui permettrait de sauver des milliers d'emplois, mais non ils préfèrent que l'entreprise ferme et que tous les ouvriers se retrouvent au chomage !

  • philippe86200
    philippe86200     

    LE BILLET DE SAUVEGARDE RETRAITES
    ****************************************

    Chers amis,

    Vous savez comme moi que le Sénat vient d'adopter une proposition de loi en vue d'amnistier les infractions commises pas les syndicalistes... Nous en sommes profondément choqués.

    Officiellement, l'amnistie ne doit concerner que les infractions commises lors des grèves et manifestations : violences, casses, etc.

    Mais la réalité est bien au-delà...

    Au cours des discussions parlementaires, un amendement a été inséré, ni vu ni connu, dans le texte : il vise tous les délits de l'article III du code pénal. Autrement dit, les dégradations et les destructions matérielles mais, également, tous les délits financiers : vols, détournements ; abus de confiance, etc.

    Comprenez bien, grâce à cet amendement "miracle", les syndicalistes englués jusqu'au cou dans les affaires de détournements de fonds des comités d'entreprises publiques (SNCF, EDF-GDF, RATP) vont être blanchis...

    Plusieurs affaires sont en en effet en cours et doivent passer en correctionnelle d'ici à la fin de l'année.

    La loi est détournée, la démocratie bafouée !

    Ce texte honteux a été présenté par la présidente de la commission des Affaires sociales du Sénat, commission en charge des retraites... Elle a pourtant d'autres chats à fouetter !

    Heureusement, pour le moment, la loi n'est passée qu'au Sénat. Elle doit encore être votée par l'Assemblée nationale et la procédure devrait durer plusieurs semaines. Nous avons donc un peu de temps pour faire éclater la vérité et pour mettre fin à ce scandale.

    De notre côté, nous avons déjà alerté les médias :

    http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/les-syndicalistes-auteurs-de-detournements-de-fonds-bientot-amnisties-816776

    Nous comptons sur vous pour faire circuler l'information !

    D'avance merci.

    Bien cordialement
    Marie-Laure Dufrêche
    Déléguée Générale

  • Beatitude
    Beatitude     

    Et après il ne faudra pas s'étonner que la violence s'installe dans notre pays . Voilà encore une nouvelle pierre apportée au clientélisme biaiseux du pouvoir socialiste . Ce coup-ci, il s'agit d'amadouer ce pauvre Melanchon et les quelques pseudo syndicalistes voyous , qui font croire à l'opinion publique qu'on résout les problèmes sociaux à coups de barre de fer. Les socialistes seront perdants sur toute la ligne . Ils font honte à leur parti , et de toute façon ils ne séduiront jamais l'extrême gauche violente

  • Zorro71
    Zorro71     

    J'invite toutes les personnes sensées à descendre dans la rue et à tout casser le soir de la promulgation de la loi.
    ... Et en plus nous serons amnistiés !
    L'incitation à la révolte et à la haine n'est elle pas un délit dans ce pays ???
    La position de ministre et d'élu donne visiblement des passe-droit !
    Tout simplement scandaleux.

  • Jyjyjyjy
    Jyjyjyjy     

    Elle est belle la gauche bobo au pouvoir, tobira cherche la guerre civile ?
    Je demande l'amnistie pour les gendarmes et policiers qui tire pour proteger leur vie, ils sont dans la protection de leur social.
    J'ai honte pour tobira et ses potes gauchos bonos, dehors, dehors dehors.....
    Il va falloir se faire justice soit même maintenant

  • L.A Toxic
    L.A Toxic     

    Merci pour ces bon mots. De la même façon madame Taubira nous expliquit les mérites d'une altrnatives à la détention pour les récidivistes, quelques jours plus tard deux d'entres eux assassinés deux policiers en les percutant délibéremment. Comment peut-on vendre son pays à ce point???

  • CRT
    CRT     

    Curieuse conception de la justice ! En tout cas, il est certain que nous rompons avec la civilisation judéo-chrétienne. Mais ce qui vient derrière, ce ne sont pas les lendemains qui chantent, mais bel et bien la barbarie. L’actuelle majorité en portera l’écrasante responsabilité.

  • gan
    gan     

    > > > Christine TAUBIRA, la nouvelle garde des Sceaux a déclaré il y a quelques heures ceci au micro de Radio France International> >

    >
    > > >

    > " les brûleurs du drapeau français le 6 Mai ne seront pas poursuivis. Il s'agit d'un geste de liesse pardonnable"

    >
    > > >

    > quel amour immodéré pour la France de la part de la gauche angélique et laxiste !!!

    >
    > > > CODE PENAL Article 433-5-1 créé par la loi n°2003-239 du 18 mars 2003- Art 113 JO du 19 mars 2003
    > > > > > Le fait au cours d'une manifestation organisée ou réglementée par les autorités publiques,

    > d'outrager publiquement l'hymne national ou le drapeau tricolore est puni de 7500 euros d'amende.
    > > > > > Lorsqu'il est commis en réunion, cet outrage est puni de 6 mois d'emprisonnement et de 7500 euros d'amende.
    > > > > >

    > Après une telle déclaration, il est urgent que François Hollande dise enfin aux Français ce qu'il veut faire de notre Pays en nommant une telle personne garde des Sceaux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!





    >
    > > >

    > > > > Christine Taubira, vient de déclarer que les brûleurs du drapeau français le 6 Mai ne seront pas poursuivis. Il s'agit d'un geste de liesse pardonnable a t elle dit au micro de RFI

    > > >

    >

    >
    > > >

    >
    > > >

    > Sans faire de politique, lisez le poème "les larmes du drapeau» :

    >
    > > >

    > J'ai longuement flotté sur les champs de bataille,

    > Résistant bravement aux coups de la mitraille

    > Maintes fois ma voilure épongea dans le vent

    > Le sang des soldats morts, les pleurs des survivants.

    > Au sommet du pays je dressais mes couleurs,

    > Témoignage vibrant de la Foi, de l'Honneur

    > Les anciens devant moi soulevaient leur chapeau,

    > Qu'y a-t-il de plus beau que l'amour dun drapeau ?
    > > > > > > Mais la honte survint par un soir gris d'hiver :
    > > > > > >

    > Ma hampe fut brisée par des mains étrangères.
    > > > > > > Lacérés, mes beaux plis sanglotaient en silence

    >
    > > >

    > En voyant que ces doigts s'attaquaient à la France.
    > > > > > > Devant la foule haineuse, on me jeta à terre.
    > > > > > >

    > Un instant je pensais : « nous sommes donc en guerre ! »
    > > > > > > Mais en guerre, un étendard a ses défenseurs,

    >
    > > >

    > Ici nul n'accourut pour calmer ma douleur !

    > Les uniformes bleus trépignaient de colère,
    > > > > > > Mais leur chef, tout là-haut, préservant sa carrière,

    >
    > > >

    > Me laissa sans mot dire aux mains de mes bourreaux :

    > Je mourus sans qu'une arme quitte son fourreau.
    > > > > > >

    > Ce soir je regrettais de porter ces couleurs,
    > > > > > > Car une part de la France est morte dans mes pleurs.
    > > > > > >

    > Quand mon pays me laisse ainsi succomber, seul,

    > Je ne suis plus drapeau, mais je deviens linceul.

    >
    > > >

    > Lieutenant-colonel Michel BRAULT

Lire la suite des opinions (96)

Votre réponse
Postez un commentaire