Mariage homo : le FN divisé autour de son appel à manifester

Marine Le Pen assure que l'appel du Front national à "ceux qui veulent exprimer leur opposition" au projet de loi ouvrant le mariage aux homosexuels à participer à la manifestation du 13 janvier, n'est... pas un appel à manifester. On rembobine.

Tristan Berteloot
Le 08/01/2013 à 16:46
Mis à jour le 08/01/2013 à 20:40

Mariage pour tous : Marine Le Pen ne se rendra pas à la manifestation parisienne


Pour Marine Le Pen l’accusation d’un lobby gay au FN est « scandaleuse »


Opération déminage au Front national, au lendemain de la publication d'une motion du bureau politique du parti d'extrême-droite appelant ceux qui "veulent exprimer leur opposition" au projet de loi ouvrant le mariage aux homosexuels à se rendre à la "manifestation pour tous", organisée dimanche à Paris.

Mardi, sa présidente Marine Le Pen, bien obligée d'assurer elle-même le service après-vente pour ne pas paraître désavouée par son propre bureau politique, explique à qui veut l'entendre que son parti "[n'appelle] pas à manifester" contre le mariage homosexuel. Alors que le mouvement aura une délégation au sein du cortège où défileront un bon nombre de ses cadres.

>> Le FN appelle ses sympathisants opposés au mariage pour tous à manifester

Une présence que Marine Le Pen justifie par le fait que "des militants et des sympathisants du FN ont exprimé leur désir de manifester", a-t-elle dit lors de la présentation de ses vœux à la presse, au siège du parti d'extrême droite, à Nanterre, minimisant la portée de l'appel publié lundi.

Le FN appelle à manifester

Le texte est pourtant clair. Le FN "appelle ceux qui, élus, cadres, militants ou sympathisants, veulent exprimer leur opposition à ce projet de loi en participant à la 'manifestation pour tous' organisée le 13 janvier" à "retrouver la délégation" frontiste dimanche à 12h30 Porte Maillot.

Une motion qui sonne tout logiquement pour de nombreux cadres du parti comme un appel clair à défiler. "Ça me paraît être un appel [...] mais je n'ai pas l'esprit assez subtil pour entrer dans ces nuances", a ironisé le président d'honneur du parti, Jean-Marie Le Pen, présent lors des vœux, lui qui militait pour cet appel même s'il ne participera que "mentalement" à la manifestation contre le mariage homosexuel.

>> Jean-Marie Le Pen "mentalement" solidaire de la manifestation anti-mariage pour tous

Comme sa fille Marine Le Pen, "solidaire" de ceux qui entendent se joindre à la manifestation contre un projet de loi qu'elle considère "porté par ce qui n'est plus le parti socialiste mais est devenu le 'parti sociétaliste'". De son côté, le vice-président du FN, Florian Philippot, est sur la même ligne.

Lui aussi a tenté de minimiser la portée de la décision du bureau politique. "On donne simplement un point de rendez-vous pour ceux qui souhaitent manifester", a déclaré le vice-président du parti d'extrême-droite sur France Culture, expliquant que les électeurs du FN étaient "50-50" sur le mariage homosexuel.

Le FN divisé

Idem chez les cadres du parti. Si Marine Le Pen et Florian Philippot ne se mêleront pas au cortège, les deux députés FN Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen ont prévu de s'y joindre, tout comme Bruno Gollnisch et les vice-présidents Louis Aliot et Marie-Christine Arnautu, ainsi que le secrétaire général Steeve Briois.

Marine Le Pen explique que par son absence "symbolique", elle voulait attirer "l'attention des Français sur le piège politique" que constituerait le débat sur le mariage homosexuel, selon elle instrumentalisé par l'UMP qui, lui, a appelé clairement ses militants à manifester, et, surtout par le PS.

>> Marine Le Pen soutient la manifestation contre le mariage pour tous

"Je ne voudrais pas que l'on passe l'ensemble de l'année 2013 à discuter de sujets lancés par un parti", le PS, "absolument incapable d'apporter les réponses au chômage de masse, incapable de s'opposer aux diktats de l'UE, incapable d'empêcher la multiplication des fermetures d'entreprises, les transferts de technologie, les délocalisations" et "incapable de juguler une insécurité qui est galopante", a-t-elle déclaré.

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?