En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le ministre de la Défense français Jean-Yves Le Drian pousse pour des élections en juillet au Mali.
 

En visite samedi à Ouagadougou, au Burkina-Faso, le ministre de la Défense a appelé le Mali à organiser comme prévu une élection en juillet et à instaurer une commission de réconciliation.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Robert24
    Robert24     

    Ce n'est pas à un ministre fusse-t-il français et de la défense d'imposer ce genre d'ukase à un pays africain. Les socialistes qui se disent contre la colonisation semblent remettre au goût du jour la célèbre "françafrique" offrant une avenue aux anti-néocolonialismes.

  • Doki61
    Doki61     

    C'est une bonne question, mais les africains doivent contrôler eux même leurs territoires, quitte a s'entre aider entre pays, ce qui est n point positif pour l'avenir de leurs diplomaties respectives. Mais faut il pour autant faire de l'ingérence (même temporaire) et risquer de devenir des néo-colonialistes plus vite qu'on ne le pense ? Personnellement, je pense qu'il faut les laisser prendre en charge la suite (une fois la menace fortement diminué), et pourquoi pas y retourner ponctuellement s'il y a récidive (ça nous coutera toujours moins cher que d'y rester 10 ans).

  • Doki61
    Doki61     

    Nous n'avons pas eu d'autres choix que d'aller protéger nos intérêts avant qu'il ne soit trop tard, mais il n'a jamais été question d'occuper le Mali. Je ne voie pas de différence entre cette actualité et ce qui avait été annoncé à la base (à part la durée de l'intervention qui allait être courte mais de durée incertaine, ce qui vient de se préciser).

  • Doki61
    Doki61     

    La décision d'intervenir l'a été en toute connaissance de cause, et cette intervention a aussi été annoncé comme ponctuelle avant même le départ de nos troupe. La précipitation de notre intervention dû au actions djihadistes ne change rien au fait que les maliens ont besoin de stabiliser leur pays en sortant en place de leur transition (cette faiblesse dont les djihadistes ont voulu profiter). Bref, a vouloir critiquer notre gouvernement à out prix, vous en devenez bien plus ridicule qu'eux.

  • Jean Jose Vinals
    Jean Jose Vinals     

    C'est maintenant que notre gouvernement s'aperçoit que le gouvernement Malien en place n'est pas légitime. C'est avant de déclencher ces opérations qu'il fallait s'en inquiéter. Maintenant , notre cher Président ne pense qu'à se tirer. Il a tellement la trouille de se mettre dans un bourbier qu'il va lâcher ces pauvres Maliens. Car les rebelles vont revenir rapidement.

  • Carambar
    Carambar     

    poudre aux yeux : la France veut juste se tirer ______ après l'Afghanistan pas question du Mali - les 2 pays dans la même situation

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    Le Mali totalement destructuré administrativement et politiquement peut (doit) aller aux élections, c'est vrai, mais avec quel(s) soutien(s), et quelle garantie de stabilité dans le temps ? ONU, MISMA, Europe solidaire, où êtes-vous ? Nous revenons dans un an...

Votre réponse
Postez un commentaire