Mali : des djihadistes délogés de la mairie de Gao, selon Le Drian

Le ministre de la Défense a indiqué jeudi soir que les forces maliennes et françaises avaient délogés des troupes jihadistes de bâtiments officiels dans Gao en proie aux troubles depuis mercredi.

M. T. avec AFP
Le 21/02/2013 à 20:17
Mis à jour le 21/02/2013 à 20:26
Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, à Rennes le 6 mai 2012. (Pymouss - Wikimedia - CC)

Jeudi, des "troupes jihadistes" qui avaient brièvement occupé la mairie de Gao et la résidence du gouverneur en ont été délogées manu militari par les forces maliennes et les troupes françaises, a indiqué dans la soirée le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

S'exprimant en marge d'une réunion ministérielle de l'Otan à Bruxelles, celui-ci a précisé que cinq islamistes avaient été tués dans ces combats.

Par cette déclaration, Jean-Yves Le Drian confirme la situation de troubles qui étreint depuis mercredi la plus grande ville du nord du Mali.

Islamistes infiltrés

Plus tôt dans la journée, un porte-parole des islamistes du Mujao avait ainsi indiqué que leurs "combattants" étaient "entrés mercredi à Gao". Des islamistes s'étaient notamment infiltrés à des soldats des forces africaines, et des combats avaient éclatés dans la nuit, pour se poursuivre dans la journée de jeudi.

Résultats élections européennes 2014
La question du jour

Série de crashs aériens: avez-vous plus peur de l'avion?