En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Malek Boutih a prôné ce jeudi "une vraie offensive antiracaille dans les banlieues". (Photo d&squot;illustration)
 

Le député PS Makel Boutih appelle ce jeudi à une "vraie offensive antiracaille dans les banlieues", alors que les policiers manifestent après la violente agression de quatre d'entre eux, à Vitry-Châtillon. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • grincheux007
    grincheux007      

    Bonne idée, mais après on en fait quoi ? on applique la politique du PS de diluer .... comme cela tout le monde en profite.

  • vanda100
    vanda100      

    Pas faux de dire que la décentralisation a fragilisé les maires, en première loge désormais pour négocier avec les délinquants – je n’aurais pas osé dire racailles- ou laisser faire. Quid des polices municipales ? Peut-on revenir en arrière ?

    Comment faire pour trier les bons des méchants en banlieue afin de « s’occuper d’eux » ? Discours sympathique mais angélique qui malheureusement n'apporte pas grand chose.

  • beaudolo
    beaudolo      

    Malek Boutih peut employer le mot "racaille" pour les banlieues, mais si cela avait été Daniel Dupont qui aurait utilisé un tel mot qu'aurait dit ou fait SOS racisme ainsi que toutes les associations de dames patronnesses bien-pensantes?

  • titi49
    titi49      

    Même les français sont éloignés par leur travail, donc stop au soi-disant rapprochements familiaux, qui ne sont des créateurs de problèmes.

  • titi49
    titi49      

    Commencez par arrêter les rapprochements familiaux, qui sont en réalité du communautarisme racial et religieux, ce qui amène les problèmes de certaines communautés dans les cités ou quartiers!

  •        vauban
    vauban      

    Une chose est certaine c'est que ce n'est pas moi !

  • Facebook-10204618722577221
    Facebook-10204618722577221      

    Une chose est certaine c'est que ce n'est pas forcément la condition sociale qui génère ce genre d'actes car on voit des gens bien intégrés et cultivés qui passent aussi à l'acte donc il y a bien un autre problème !
    Dans les barres d'immeubles dans les années 60 les gens étaient pas spécialement riches et il n'y avait pas de tels comportements !

    titi49
    titi49       (réponse à Facebook-10204618722577221)

    Années 60 peut-être, mais dès 70 il y avait déjà des problèmes dans certains quartiers et écoles!

    chris-off
    chris-off       (réponse à Facebook-10204618722577221)

    C' est clair.le problème c' est la population qui y habite... point !!!

  • titi49
    titi49      

    Enfin un élu qui ose dire la vérité

Votre réponse
Postez un commentaire