En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Magistrats et policiers nantais solidaires face à nicolas sarkozy
 

Les magistrats nantais, soutenus par les policiers, ont suspendu jeudi pour une durée indéterminée leurs audiences pénales et civiles pour protester contre les « sanctions » promises par Nicolas Sarkozy après l'affaire Laëtitia.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

243 opinions
  • ABDELKRIM SAINT DENIS 93200
    ABDELKRIM SAINT DENIS 93200     

    Monsieur le juge de Sarguemines.Vous avez déclarer dans l'émission mots croisés en date du 7 février dèrnier sur France 2 que mème si on avait placé plusieurs policiers ou juges dèrrière le mis en cause Tony Meilhon rien aurait empèché ce drame.Cèrte dans un sens mais dans l'autre la quèstion èst y a t-il eu dysfonctionnement et la réponse èst oui car toujours èst t-il que le magistrat concèrné et lès sèrvices de police concèrné n'onts pas fait corrèctement leur travail ne vous en déplaise et il me semble d'après lès informations qui ressortent que Tony Meilhon a eu un ou plusieurs mandats de poursuites dèrrière lui et qui n'onts pas été suivi d'èffèt.Concèrnant la mise en cause formulé par Nicolas Sarkozy il me semble si j'ai bien compris qu'il n'accuse pas l'ensemble de la magistrature et de la police pour ètre honnète mais seulement lès pèrsonnes concèrnés par le dossier Laétitia.Alors monsieur le juge de Sarguemines pourquoi toute cètte fronde et ce cinéma affligant.

  • piolet
    piolet     

    Après le passage à la TV: Le Président à donné des chiffres concernant les magistrats. De leur part, il n' y a pas démenti...
    Les magistrats n' accepèptent pas le terme "dys fonctionnement", et pourtant.
    Un dysfonctionnement indique un manque de fonction(s). les magistrat = fonctionnaires, n' ont pas fonctionnés. Si nous avions à faire à des personnes responsables , il y aurait un mea culpa et des réunions construtives suivies de décisions applicables et la chose s' éteindrait.
    Mais nous avons à faire à des irresponsables qui jugent des gens parfois irresponsables et les condamnent : pour irresponsabilité et complicité...
    Magistrature du moyen age avec des habits pour faire peur, parce qu' ils ne sont pas capables de s' imposer par nature et connaissance.
    Les réactions qui vont suivre sont politiques à la solde des socialiste, bientot 2012 !!!

  • Gregi44
    Gregi44     

    Les français soutiennent le mouvement?
    Je réponds NON!La justice est incompétente, les décisions incompréhensibles, il y a combien de récidiviste en liberté?combien d'agresseurs qui restent 4 mois avant d'être relâchés?Une affaire qui montre le ridicule de notre justice, aller foutre jusqu'à plusieurs milliards d'euros de dédommagement à Kerviel...Pas assez de moyens?on a qu'à baisser les salaires, ils le verront même tellement ils ont de 0 sur leurs bulletins de payes.On se fiche de nous, honte à la "justice" de notre pays.

  • thierry la paluche
    thierry la paluche     

    "NANTES (Reuters) - Juge pour enfants au tribunal de Nantes, épicentre de la fronde nationale des magistrats, Jérôme Dupré vit au quotidien, avec ses collègues, le manque de moyens de la justice française.
    Ce juge de 39 ans, qui s'exprime en qualité de membre de l'Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire) après les propos de Nicolas Sarkozy accusant les magistrats de faute dans la gestion de l'affaire Laëtitia, gère par exemple 450 dossiers d'assistance éducative pour des "mineurs en danger".
    Une centaine de ces dossiers ont été récupérés "du jour au lendemain" en septembre dernier, après le départ d'une collègue toujours pas remplacée.
    Pour accomplir ses missions, qui comprennent aussi l'instruction d'enquêtes ou l'audition de mineurs délinquants, Jérôme Dupré travaille "de 8h15 à 20h15" au tribunal. Ses journées, entrecoupées le plus souvent par un simple sandwich, se prolongent aussi régulièrement le soir et le week-end, puisqu'il rapporte des dossiers chez lui.
    "Ma greffière, d'une incroyable conscience professionnelle, revient, elle, au tribunal le week-end pour notifier les jugements", complète le magistrat, dont le bureau comporte une pile de dossiers d'un mètre de haut.
    Ils ont été sortis des armoires pour répondre aux multiples courriers relatifs à des demandes d'assistance éducative, reçus "en l'espace de deux jours".
    "On est obligés de les parcourir à toute vitesse le matin, car on manque de temps", explique-t-il. "Or, il y a des cas urgents qui nécessitent de prendre des mesures dans la minute."
    "CONDITIONS DE TRAVAIL INFERNALES"
    Selon Jérôme Dupré, le manque de moyens touche toute la chaîne pénale française, et pas seulement les magistrats.
    Faute de places en foyers d'accueil, financés par les pouvoirs publics, une soixantaine d'enfants en Loire-Atlantique peuvent par exemple être maintenus "pendant plusieurs mois" auprès de parents alcooliques, violents, voire incestueux, et cela en dépit de la décision de placement du juge.
    "Des dysfonctionnements, j'en ai des exemples réguliers, mais la justice n'y est pour rien: on prend des décisions graves, avec un personnel insuffisant, et qui ne peuvent pas toujours être appliquées", soupire Jérôme Dupré, qui envisage, dans ces conditions, de "changer de fonction dès que possible".
    "Je suis rentré dans la magistrature car c'est un métier d'une très grande richesse, mais je découvre là des conditions de travail infernales", explique cet ancien juriste d'entreprise, qui a une formation d'avocat et a fait l'Ecole nationale de la magistrature (ENM).
    "Ici, on travaille presque deux fois plus que dans le privé", dit-il. "Et encore, en entreprise, quand on veut des résultats, on nous donne les moyens. Dans la justice, on nous en enlève".

  • MNR7
    MNR7     

    ...C'est celui des appels qui durent une éternité. Surtout les appels. Quand un homme politique est condamné il a, comme tout citoyen, le droit de faire appel. L'appel est supensif, c'est à dire que la sanction n'est pas appliqué, on attend que l'affaire soit de nouveau jugée, donc le justiciable en question a le droit de continuer son activité. Or, il apparait que dans ce genre de cas les appels sont plus longs que dans les cas ordinaires, beaucoup plus longs même, surtout quand le justiciable fait partie de la majorité. Or qui décide de la date. C'est un magistrat du parquet qui dépend du ministre pour sa nomination, ceux la mêmes dont Sarkozy cherche à la fois à élargir l'influence et à augmenter la sujétion à l'égard du pouvoir.

  • Verly.
    Verly.     

    ...ils coutent combien..."

  • Verly.
    Verly.     

    ...D'abord de quelle fonction publique? Car il y en a deux, la fonction publique d'état et la fonction publique territoriale . La fonction publique d'état est en constante diminution, la fonction publique territoriale en constante augmentation. Dans la fonction publique d'état, du fait du recrutement au concours il est beaucoup plus difficile de s'emparer d'un service pour voler de l'argent,faire du trafic d'influence ou installer une coterie politique. Dans la fonction territoriale, comme on est recruté sur recommandation neuf fois sur dix, c'est extrêmement facile. Cen'est pas qu'il y ait davantage d'employés malhonnête dans un cas que dans l'autre, c'est une question de système. Voila pourquoi tes amis privilégient la fonction territoriale, de droite comme de gauche. Ensuite on aura toujours besoin d'une fonctio publique. Même les USA en ont une et la plus onéreuse de toutes, il y a moins de fonctionnaires peut-être, mais comme il faut bien s'assurer que les tâches qui ont été confièes au privé ont été effectuées on entretient une armée de contrôleurs et sur la foi de leurs rapports on plaide en justice avec tous les frais que ça comporte. En fait notre système, malgré tous les efforts que ton ami Sarkozy fait pour le casser est encore un des meilleurs et le moins onéreux,même noté par des gens qui ne sont pas de gauche, il y a eu encore récemment sur ce blog une information référencée et détaillée. Un dernier mot. Pour ce qui concerne l'affaire d'Outreau ce n'était pas l'exemple à prendre....elle est l'exemple même de ce qui arrive quand ont décide dans la hâte et sous la pression au nom de la "culture du résultat" chère à ton patron.

  • poulidor
    poulidor     

    la magistrature et la police font bloc maintenant c'est nouveau!

  • pierguilou
    pierguilou     

    A bientôt...

  • pierguilou
    pierguilou     

    Et les affaires ELF, Urba, Mnef et j'en passe...Mitterrand décoré par Pétain et ami de Bousquet en a fait de bien pires. Mais chhuut faut pas le dire. Ca pourrait réveiller la conscience des bobos bien pensant de la fausse bourgeoisie provinciale et parisienne. Ceux qui croient encore aux chimères du socialisme mais qui ne donnent pas 1 euro au SDF qui est en bas de chez eux. Ceux qui qui ne comprennent rien à la nouvelle économie et qui croient que le monde ne bouge pas, aveuglé par ce qu'ils croient être leur résussie alors qu'il ne sont que les instruments d'un système. Pauvres gens , comment peut-on être aussi naïf et croire encore que la mollesse et les sourires mielleux suffisent. Qu'ils profitenet encore un peu de leur eptit bien-ête, ce va bietôt être terminé et ils rejoindront le flots de ceux qu'ils prétendrent défendre. La harité ne coute et n'a de valeur que si on l'a fait vraiment. On vous v

Lire la suite des opinions (243)

Votre réponse
Postez un commentaire