En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Emmanuel Macron lors de la commémoration de l'Appel du 18 juin, le 18 juin 2017 au Mont-Valérien
 

En cas d'utilisation avérée d'armes chimiques par le régime syrien, la France pourra procéder à des frappes pour détruire les stocks, assure le président français dans une interview accordée à plusieurs médias européens.

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Régis Richard
    Régis Richard     

    "Un raid aérien sur cette ville coûte très cher. Il y d’abord les avions pour larguer des bombes. L’armée française utilise deux types d’appareil pour ces missions : des Mirage 2000 et des Rafale. Une heure de vol de Mirage 2000 revient à 25.000 euros (kérosène et pilote compris) ; une heure de vol d’un Rafale est plus chère : 40.000 euros. Il faut ensuite ajouter à la facture le prix des bombes. Là encore, deux types de munitions sont larguées sur Raqqa : les GB-12 (20.000 euros l’unité) et les A2SM (200.000 euros la pièce).

    Lors des raids au-dessus de la Syrie, la France alterne les types de bombe et d’avion. Elle largue environ vingt bombes par nuit. On peut donc conclure qu’un bombardement de vingt bombes sur Raqqa coûte environ 2,4 millions d’euros. Cela est bien sûr le prix plancher, qui ne prend pas en compte tout ce qui est analyse, renseignement et une partie de la logistique qui permettent ce déploiement de force."

  • Régis Richard
    Régis Richard     

    "Un raid aérien sur cette ville coûte très cher. Il y d’abord les avions pour larguer des bombes. L’armée française utilise deux types d’appareil pour ces missions : des Mirage 2000 et des Rafale. Une heure de vol de Mirage 2000 revient à 25.000 euros (kérosène et pilote compris) ; une heure de vol d’un Rafale est plus chère : 40.000 euros. Il faut ensuite ajouter à la facture le prix des bombes. Là encore, deux types de munitions sont larguées sur Raqqa : les GB-12 (20.000 euros l’unité) et les A2SM (200.000 euros la pièce).

    Lors des raids au-dessus de la Syrie, la France alterne les types de bombe et d’avion. Elle largue environ vingt bombes par nuit. On peut donc conclure qu’un bombardement de vingt bombes sur Raqqa coûte environ 2,4 millions d’euros. Cela est bien sûr le prix plancher, qui ne prend pas en compte tout ce qui est analyse, renseignement et une partie de la logistique qui permettent ce déploiement de force."

  • ksven
    ksven     

    Le gouvernement de la minorité n'a plus besoin de l'assentiment des français! On replonge comme prévu dans les bêtises antiques.

  • Alain Toto
    Alain Toto     

    Avec ses volontés d'intervention en Syrie, Macron s’assoit allégrement sur le droit international. Il veut jouer de ses petits muscles, ce dangereux va t'en guerre. Sauf que ce ne sont pas ses amis milliardaires qui vont la guerre mais nos enfants.

  • lugeot
    lugeot     

    On reconnait là , la ligne de ses " sponsors " , anti russe et anti Assad. Alors que la France n'a aucune légitimité à agir par la force dans ce coin de monde , de se mêler d'un conflit interieur , au profit de certaines nations voisines et autres intérets, la France ne doit pas etre le bras armé de certains lobbys et politiques

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Pour un qui n'a pas connu l'armée !!! ce va t' en guerre va nous emmener dans une sphère guerrière avec les conséquences que l'on connaît......le terrorisme ,au faites connaît il le fonctionnement et les différentes armes et leur coût ?

  • Maximaxi
    Maximaxi     

    Oh oh !...Voilà un dangereux va-t-en-guerre. Hélas !....

  • kojiki
    kojiki     

    Enfin il decouvre son jeu , tant pis pour ceux qui ont adhéré sans lire les règles

Votre réponse
Postez un commentaire