En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
pineau
 

Depuis le début du quinquennat, les relations entre Emmanuel Macron et des journalistes se sentant parfois mal considérés par le chef de l'Etat connaissent des coups de froid. Interpellé à ce propos, le président de la République a abordé ce sujet lors de ses vœux à la presse ce mercredi.  

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • spirou
    spirou     

    Que n'aurions nous si Sarkozy ou Hollande avaient tenté de censurer la parole (bonne ou mauvaise) . Seul Macron peut tout oser avec la bénédiction aveugle des médias

  • spirou
    spirou     

    La caresse dans le sens du poil et le fouet . Jupiter a dompté les médias

  • spirou
    spirou     

    Macron veut tout dominer . Les médias se sont déjà couchés face a ses volontés

  • lugeot
    lugeot     

    Quel malentendu? À t’il supprimé les aides à la tête du client dans la presse , à t’il supprimé les inadmissibles avantages fiscaux des journalistes, ferait il de l’ombre aux propriétaires de journaux qui l’ont porté au pouvoir? Non , ils sont toujours l en sous main et les mesures fiscales en faveur du grand capital était un remerciement

  • dano54
    dano54     

    Il n'y a plus que les journalistes et autres animateurs qui ne se remettent jamais en question ! Pourtant ils sont de plus en plus mauvais et incompétents pour la plupart. Ne parlons pas des "vedette"s qui même sur le service public sont payées à prix d'or. Evidemment ne parlons pas de la couleur politique qui oriente sans cesse l'information , enfin si on peut maintenant la considérer comme telle !

  • beaudolo
    beaudolo     

    Les journalistes devraient quand même se poser des questions sur la façon d'exercer leur métier. Depuis longtemps les sondages auprès des Français font ressortir qu'ils constituent la profession la moins aimée dernière les politiques!

    gimi
    gimi      (réponse à beaudolo)

    IL FAUT DIRE QUE LES CIRAGES DE BOTTES TYPE L'INTERVIEW Delarousse / Macron n'aident pas beaucoup la profession des journaliste

Votre réponse
Postez un commentaire