En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La politique française envers les roms sous surveillance
 

PARIS (Reuters) - La Commission européenne, qui avait menacé en 2010 d'engager une procédure d'infraction contre Paris pour sa politique envers les...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

45 opinions
  • pasiconqueca68
    pasiconqueca68     

    C'est à L'UE de régler ce problème,aucun pays de L'UE ne veut servir de terrain de camping à une population qui refuse de respecter les règles de vie de ses citoyens.
    Si nous n'avons pas besoin de ces hommes,ces femmes,ces enfants que L'UE impose à leur terre d'origine de les garder chez eux.Sinon posons nous la question, pourquoi en France.

  • gauloisguerrier
    gauloisguerrier     

    Mais pour qui se prennent-ils ces rigolos technocrates de Bruxelles pour le Tout Puissant... La, il va vraiment falloir qu'ils arretent parceque ça va mal finir tout çà les peuples europeens ne sont pas prets à se laisser laminer par une poignée de rigolos qui se prennent pour LES ROIS DU MONDE... Sortons une bonne fois pour toutes de ce système de dictature qui n'a qu'une idée ruiner les populations au profit d'autres continents pour s'engraisser sur le dos des peuples!

  • ZAZIEZAZ
    ZAZIEZAZ     

    VIVE MARINE !!!

  • ZAZIEZAZ
    ZAZIEZAZ     

    Sortons de cette Europe qui nous étouffe et nous prive de nos libertés. Nous aurons sans doute à vivre quelques années difficiles mais au moins les vivrons nous en liberté ! De toute façon, les années difficiles nous les vivrons en restant dans l'Europe alors autant souffrir en liberté.

  • ZOD
    ZOD     

    C'est la création d'un système financier en fin de vie qui cherche à maintenir les gouvernements stables au possible, coûte que coûte sous l'illusion d'une parfaite démocratie. Ils lèches les boules des finances, l'homosapiens dans toute sa splendeur, des rapaces, privilégiés par la circonstance. Ils ignores à quel point nous lui sommes supérieur, nous avons les portes sur ce futur qu'ils ne pourront jamais obtenir. Leurs regards se diriges vers des pensées qu'ils jugent d'un ordre d'intérêts à l'échelle de l'Humanité toute entière... dans cette ignorance, mon château est égale à ABC, ils ont le C par la surexploitation, ils auront le B par délégation, ... mais ils n’interagirons pas avec le A qui donne accès au D.

  • plusun
    plusun     

    a ton service !!! il faut trainer sur le net car dans les "grands" médias l'info est filtrée ;-)

  • jrubio
    jrubio     

    Il est inquiétant que l’Europe technocratique se mêle de la politique intérieure d'un état ...les états ne sont plus souverains mais sujets à l'avis de technocrates non élus ...c'est grave l' Europe ne respecte pas les élus des Nations ..il faut donc quitter l’Europe car l'indépendance est en jeu

  • Néant*49
    Néant*49     

    Au lieu de surveiller la France, l'Europe ferait mieux de contrôler l'utilisation des fonds qu'elle accorde à ces deux pays.

  • nbiuvf
    nbiuvf     

    que l'UE les prennent dans leur palace !!!!

  • CMIRAGE
    CMIRAGE     

    C'est bien là le problème. Nous avons fait bénéficier les Roms d'une législation différente de toutes autres populations, a savoir l'attribution d'espace gratuitement pour qu'ils puissent s'installer, tout cela à la charge des contribuables dont ils ne font pas parti. Dans le même temps, les SDF se sont multipliés dans nos rue, sans possibilité d'hébergement. Et je passe le fait que beaucoup de Roms refusent souvent de s'installer sur les aires qui leurs sont réservés pour diverses raisons (parce qu'ils ne s'entendent pas avec ceux qui s'y trouvent déjà notamment). Il est certains que le problème n'est pas prêt d'être réglé tant que le gîte leur sera offert gratuitement aux frais des contribuables français.

Lire la suite des opinions (45)

Votre réponse
Postez un commentaire