En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Benoît Hamon, député PS des Yvelines, sur les bancs de l'Assemblée nationale, le 17 février.
 

Discrets et en retrait depuis le mois de janvier et la séquence d'unité nationale, les frondeurs socialistes ont repris de la voix cette semaine dans l'hémicycle et dans les couloirs de l'Assemblée nationale. Au point de faire frémir le gouvernement, obligé de recourir à l'article 49-3 pour faire adopter la loi Macron. Suffisant pour convaincre les Français ?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • valgego
    valgego     

    La revanche de Dark Vador ,le côté obscur de ce qui reste de la force .

  • sonntag
    sonntag     

    un joueur qui joue contre son équipe est sanctionné, un ouvrier qui travaille contre son entreprise est viré; c'est ce qui pend au nez des frondeurs s'ils continuent comme ils le font !!!

  • Jojobo
    Jojobo     

    Les. Frondeurs ??? Des blablas ...de socialistes !

  • anga
    anga     

    la gauche du PS n'a pas été considérée, c'est un hérésie !

  • Jojobo
    Jojobo     

    Un bel exemple de démocratie que nous livre Mr Valls ! On le savait bien mais là c'est étalé en place publique !

    Grnoumpf
    Grnoumpf      (réponse à Jojobo)

    Le même commentaire toutes les heures ? ça paye sans doute mieux que le collage d'affiches ?

  • Jojobo
    Jojobo     

    Un bel exemple de démocratie que nous livre Mr Valls ! On le savait bien mais là c'est étalé en place publique !

  • zozo85
    zozo85     

    Les frondeurs n'ont pas à jubiler ils permettent à la droite de se moquer de leur propre parti pour rien puisqu'il n'iront pas jusqu'au bout de leur raisonnement en ne votant pas la motion de censure.
    Résultat le texte sera voté il ira au sénat et reviendra à l'Assemblée ou il sera voté tel qu'il existe actuellement.
    Bénéfice net zéro pour les frondeurs sauf que dans les urnes certains pourront leur reprocher d'avoir créé le désordre.

  • constantin
    constantin     

    les frondeurs chapeau

  • Kikooh17
    Kikooh17     

    Les frondeurs, s'ils étaient logiques voteraient la motion de censure! Parce que cette loi Macron va à l'encontre de leurs principes, et de ce pourquoi ils ont été élus, dixit L. Baumel... sauf qu'ils ne le feront pas!, car ils ont trop peur de prendre une "rince" en se représentant devant les électeurs!... Donc, tout ceci n'est que posture, et petite cuisine politicienne! Messieurs les frondeurs, montrez-nous que vous en avez une paire bien accrochée, et que la voix du Peuple ne vous fait pas peur! Chiche, vous la signez cette motion de censure? En tout cas, si vous ne le faites pas, vous passerez pour des "charlots" aux yeux de vos électeurs, et votre crédibilité ne vaudra pas tripette!

  • Jojobo
    Jojobo     

    Un bel exemple de démocratie que nous livre Mr Valls ! On le savait bien mais là c'est étalé en place publique !

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire