En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-Marc Ayrault a surpris tout le monde avec l'annonce de l'annulation de la loi ce mercredi matin.
 

Le Premier ministre a annoncé la décision du Conseil constitutionnel d'annuler la loi sur le logement social, alors que les Sages n'ont pas encore statué. Les réactions n'ont pas tardé.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • pierre76
    pierre76     

    Sarkozy ne peut pas faire parti des sages, il remue tellement dans tous les sens qu'ils n'en n'ont pas voulu! Il leur aurait donné le "bourdon" AUX SAGES..

  • Jade
    Jade     

    Il est certain, 45 mn de conférence pour parler de la crise à des banquiers qui ont participé eux mêmes à cette crise, 100 000 euros c'est le TOP de chez TOP.

  • alhzy
    alhzy     

    Difficile de sortir de la nullité.

  • pauvrefrance
    pauvrefrance     

    Qui suis je ? attention …. TOP !
    Il a lu la Psychologie des foules de Gustave Le Bon et en tire la conclusion que pour s'adresser aux masses, il ne faut pas argumenter mais séduire et frapper les esprits. Il se distingue par ses discours passionnés, son refus des discussions, sa répétition des mêmes thèmes.
    La proclamation du Programme en 25 points entend modifier les bases économiques, politiques et sociales en réunissant au pays les minorités qui en étaient séparées. Le programme entend aussi contrôler l'enseignement, lutter contre l'esprit critique et instaurer un pouvoir central fort. Ce programme vise les couches populaires.
    Il recrute parmi les couches moyennes inférieures. On y prêche la lutte contre la finance internationale et « l'esclavage de l'intérêt ».

    Une épreuve de force s'engage entre le comité du parti, il sort vainqueur de la confrontation et obtient le pouvoir de nommer seul un comité d'action de trois personnes pour épurer le parti.

    la crise économique provoque la faillite du système bancaire et la chute de la production industrielle.

    Deux ans plus tard, il y a six millions de chômeurs à 100 % et 8 millions de chômeurs partiels. La politique menée engendre une baisse de l'allocation chômage et des allocations sociales, entraine une sévère déflation qui favorise la radicalisation politique. L'économie chute de 7,7 %, à 7,5 %.

    Il affirme qu'il compte arriver au pouvoir par le suffrage universel, et il ajoute : « Alors nous construirons l'État tel que nous le souhaitons. »

    Je suis ? Je suis ? … Hitler !

    A peux de chose près cela y ressemble !

  • guisaim
    guisaim     

    Sarko a refusé de siéger au Conseil Constitutionnel.....pour l'instant...!
    Il préfère gagner 100 000 euros les 45 mn de conférence plutôt que passer son temps à corriger les irrégularités de ce gouvernement

  • Jade
    Jade     

    Mr Sarkozy n'en fait pas parti "des sages" ?...c'est marrant ça !

Votre réponse
Postez un commentaire