En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La politique d'austérité du gouvernement jugée risquée par l'ofce
 

PARIS (Reuters) - Le choix du gouvernement français de réduire le déficit public à marche forcée va durement peser sur la croissance économique et...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • commentaire
    commentaire     

    On y va direct et regardez les mouvements financier qui montent un peu pour attirer les pigeons et surtout s'effondrer cet hivers pour payer le reliquat des banques qui ont misées sur la gréce ou l'espagne...Meme les riches vont pleurer !
    L'austérité pour les consommateurs de masses engendre l’éclatement du système à court therme. Tout les expert le crient.

  • kubb
    kubb     

    C'est à n'y rien comprendre ! La France, super endettée, obligée d'emprunter tous les ans pour boucler son budget de fonctionnement, n'arrivant pas à diminuer ses dépenses suffisamment pour entrer dans le cadre des accords de Maastricht, obligée de ne pas remplacer trois fonctionnaires sur cinq, augmentant sa CSG pour pouvoir payer sa sécu, contrainte à prélever une "contribution exceptionnelle sur la fortune" dont nous savons qu'à terme elle nous coûtera très cher, augmentant les droits de succession, cherchant à revenir sur sa parole pour taxer les heures supplémentaires, pressurant les petits épargnants, préparant encore moult avatars fiscaux au détriment de ses citoyens fait un "royal" cadeau de 3.76 milliards d’euro à.... La Cote d'Ivoire !

    3.76 milliards d’euro (163% du montant attendu de la "contribution exceptionnelle sur la fortune), soit environ 2500 milliards de FCFA, c’est le montant de la dette qui a été annulée par Paris en faveur de la Côte d’Ivoire. Hier, au premier jour de sa visite officielle en France, le président Alassane Ouattara, l'ami personnel de Nicolas Sarkozy, celui qui a pris le pouvoir grâce aux armes françaises en menant une guerre sans merci contre son prédécesseur Laurent Gbagbo membre de l'Internationale Socialiste, a assisté à la signature effective de l’accord d’annulation de la dette de la Côte d’Ivoire entre le ministre français de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici et son homologue ivoirien, Charles Koffi Diby.

    Le ministre français de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici, a indiqué au cours de cette signature toute la "satisfaction de la France" (sic) quant aux espoirs que suscite cet acte dans les perspectives de croissance de la Côte d’Ivoire. En effet, a-t-il ajouté, "c’est un effort exceptionnel de la France et une volonté du Gouvernement du Premier ministre Jean-Marc Ayrault d’accompagner la Côte d’Ivoire dans sa reconstruction et contribuer à son développement".
    Le ministre Diby a pour sa part exprimé toute sa gratitude à la France pour cette signature d’accord. Il a ajouté que le Gouvernement ivoirien s’engage à "optimiser les marges budgétaires issues de cette annulation" (au détriment de celles de la France ?) pour renforcer ses capacités infrastructurelles dans les domaines de la santé, de l’éducation, des routes et surtout à la réduction de la pauvreté en Côte d’Ivoire.

    Il y a décidément des subtilités dans la politique qui m'échapperont toujours....

  • bete a cornes
    bete a cornes     

    encore une idee absurde,de toutes facons ce gouvernement socialiste etait un passage oblige pour pouvoir passer a autre chose,deja la belgique vient de franchir un palier en expulsant ses ressortissants etrangers n'ayant pas de travail,pour la france il faudra patienter encore un peu ,mais le processus est deja en marche..

  • Asulinux
    Asulinux     

    C'est encore pire que ce que je pensais si vous dites 1000 Milliards .

  • dieg564
    dieg564     

    la sortie de ces économiste correspond exactement aux propos de françois hollande pendant la campagne
    on ne les a pas beaucoup entendu pendant le sommet de Bruxelles maintenant que l allemagne perd sont triple A que l espagne est a l agonie ils l a ramènent
    ils ne servent vraiment a rien j attend de ces gens un reel engagement en temps voulu et non pas
    des postures opportunistes

  • euromerde
    euromerde     

    Ola Todos! Permettez-moi de corriger une 'petite erreur structurelle d'annotation' Veillez lire 1000 Mrd d'euros en lieu et place 700 annoncés. En français dans le texte : comprennez 'Les carottes sont cuites'pour l'espagne, son taux sur 10 ans a explosé !! Très bientôt l'italie rejoindra le groupe des suffocants financier, pour la sicile l'affaire est déjà bouclée.. AVANT LA FIN DE L'ANNEE ce sera le tour de la France..

  • Alain du 50
    Alain du 50     

    Quéque qc'cest ca encore?
    Depuis 1981 qu'il existe, de deux choses l'une, ou bien il est nul pour ne pas avoir vu ce qui allait se passer, ou bien il n'est pas écouté par nos grands stratèges dirigeants. Dans les 2 cas, il ne sert à rien.

    30 chercheurs, surement très diplomés, sciences po, etc, mais payés par nous.

    Alors ils peuvent juger ....

  • kubb
    kubb     

    Il faut sortir de l’union européenne…

    Pourquoi ? Comment ? Pour faire quoi ?

    1- Parce que la mondialisation et son prototype antidémocratique - l’union européenne - poursuivent leur spirale suicidaire.

    Leur credo : ‘libre circulation des hommes, des capitaux et des biens’ est générateur de pauvreté, de pillage économique, d’anarchie sociologique et demain de guerres civiles.

    Leurs modes d’action (bâillonnement des Peuples, suppression des frontières, délocalisations, privatisations, financiarisation, foutoir migratoire) n’ont qu’un but : casser les Peuples, détruire les Nations, étouffer les Etats.

    Cette globalisation diabolique (agrégat malsain - il faut le répéter- des internationalistes et des capitalistes) nous conduit vers une triple confrontation : le ‘trou noir’ asiatique, l’embûche islamique et l’impasse écologique.



    2- Comment sortir de l’union européenne ?

    En revendiquant l’application de l’article 49A1 du Traité de Lisbonne.

    Celui-ci admet que : ‘Tout Etat membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.’.

    Naturellement les constitutionnalistes apatrides et les européistes de tous bords ne voulaient à aucun prix du 49-A1. Mais c’était contraire au droit international public. Car, conformément aux droits universels de l’Homme, le Pacte de l’ONU de 1966 sur les droits civils et politiques stipule : “les peuples ont un droit inaliénable à disposer d’eux-mêmes”.

    Ainsi (à la demande des Anglais !) les rédacteurs du traité de Lisbonne furent-ils contraints d’inclure cette procédure au texte. Cruelle pénitence pour les européistes : cet article proroge, à leur corps défendant, le ‘compromis de Luxembourg’ exigé en 1966 par De Gaulle… qui connaissait ses classiques en démocratie et en droit des peuples !

    Donc, la fin du cauchemar européen est possible : Article 49 A1.



    3-Pour faire quoi ?

    Le contraire de la mondialisation furieuse, du traité de Lisbonne et de la pensée unique !

    C’est-à-dire : le dialogue des civilisations dans le creuset de l’ONU, la concorde et le concours de Nations indépendantes, la coopération équitable de Peuples souverains, le parrainage -in situ ! des plus faibles d’entre-eux, les échanges de tous ordres - justes et proportionnés - engagés par des Etats démocratiques efficients.

    Repli sur soi ! disent déjà les cerveaux perclus d’idéologies.

    NON ! L’ouverture au monde et le respect des Peuples… moins la pensée unique… moins l’internationalisme… moins le capitalisme.



    Il faut sortir de l’union européenne : Article 49 A1.

  • stems
    stems     

    Ca alors, comme c'est bizarre !!!
    Le gouvernement devait faire une politique de relance économique et maintenant on nous parle d'austérité ?
    On nous aurait menti ? C'est vraiment étrange !!!
    Ou alors peut être que le gouvernement a tout simplement compris que Sarkozy était dans le vrai mais que hollande a dit l'inverse pendant la campagne seulement pour pouvoir être élu. Ce monsieur a donc menti à son électorat comme on pouvait le prévoir quand on disait que son programme économique n'était pas crédible.

  • germain87
    germain87     

    mare de prendre les francis pour pour de la merde

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire